Un référendum marqué par les différences de classes sociales.

Hier les grecs ont voté majoritairement à 61,37% contre les mesures d’austérités qui leurs sont proposées. Le même type de mesures qui ont prouvé leur inefficacité à sortir le pays de la crise depuis 6 ans.

Le « Non » s’impose dans toutes les régions du pays. Les plus hauts pourcentage en sa faveur sont enregistrés en Crète (69,9%) et dans les îles Ioniennes (67,7%). La plus petite différence avec le « Oui » dans le Péloponnèse avec 57% des suffrages pour le Non.

Lire la suite

Médias grecs contre Tsipras – de Maria Malagardis

Aujourd’hui les grecs votent pour ou contre les mesures d’austérité imposées au pays pour faire face à la dette du pays. Rien n’aura permis le déroulement du vote dans une atmosphère apaisée, ni le temps court entre l’annonce du referendum et le vote, ni l’énorme pression financière /chantage financier exercée sur le gouvernement par l’Eurogroupe et la BCE, ni le parti pris de la majorité des médias privés qui ont oubliés toute déontologie journalistique dans leurs attaques violentes contre le gouvernement et Tsipras personnellement. La chaîne privée SKAI s’est positionnée en première ligne de du front du Oui (pour les mesures). Un exemple est cet article écrit par un jeune psychiatre qui dresse un portrait clinique de G. Varoufakis (ministre de l’économie) à partir des impressions que lui a laissé celui ci dans ces apparitions dans les médias (donc sans jamais l’avoir eu en consultation). Il diagnostique sans sourciller au « syndrome de l’insulte » et un profil narcissique. Il se positionne ainsi à l’opposé de toute déontologie du métier et participe à sortir le débat public du champs politique et sociétal.

Maria Malagardis dresse un portrait de l’atmosphère qui règne dans les médias. Ci dessous son article parut dans Libération.

Lire la suite

Grèce : comment les créanciers utilisent le Bank Run dans la négociation – Par R. Godin

Un article qui permet d’éclairer les pressions qu’a subit le gouvernement grec cette dernière semaine. Ce matin le premier ministre a décidé de soumettre le plan d’aide à un référendum.

Tout au long de la semaine, les créanciers et la BCE ont tout fait pour déstabiliser les déposants grecs. Et placer le gouvernement grec devant un choix impossible.

Lire la suite