«Grèce-France-Alliance» ! Aux privatisations…, par Foivos Marias

http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article28217

kmybuton

Cet article s’inscrit dans la continuité d’un travail que nous avons effectué sur la question des privatisations en Grèce intitulé « L’épée de Damoclès des privatisations en Grèce » (ESSF, article 28216). Nous avons démontré lors de cet article que le programme de privatisations en Grèce est en réalité une véritable opération de liquidation de la richesse publique grecque. Pour cela nous parlons de « grand braderie ». Dans le présent article nous allons se concentrer spécifiquement sur le rôle de la France au programme des privatisations en Grèce.

« Grèce-France-Alliance » (« Ελλάς-Γαλλία-συμμαχία »), il s’agit d’un slogan bien connu en Grèce « inventé » en 1974 quand Konstantinos Karamanlis est revenu de Paris pour prendre les rênes du pays après la chute de la dictature des colonels à bord de l’avion présidentiel français prêté par son ami Valéry Giscard d’Estaing. Quelques mois plus tard le voyage du président Giscard d’Estaing en Grèce en Septembre 1975 fut un triomphe. Comme il a confié : « De l’aéroport jusqu’au palais du premier ministre, il y avait une foule de quatre rangs pour m’applaudir » [1]. Comme le montrent les images de l’INA [2] le président Giscard d’Estaing était applaudi par les grecs assistant à la cérémonie d’accueil et les personnes présentes criaient mélodiquement le fameux slogan : « Grèce-France-Alliance ». Lire la suite