« Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde », par CADTM International

http://cadtm.org/Le-ventre-est-encore-fecond-d-ou-a

litsis1 (1)

Face aux menaces racistes directes du parti nazi Aube Dorée envers un des membres fondateur du CADTM Grèce, Moisis Litsis*, le réseau international du CADTM tient à rappeler la gravité de la montée du fascisme, conséquence directe des dégradations sociales imposées par les créanciers au nom de la priorité affirmée au remboursement de la dette sur les droits humains fondamentaux.

Le magazine néo-fasciste « Stohos » a édité « une note biographique » de Moisis mentionnant toutes ses activités politiques et syndicales pendant les deux dernières décennies. Sous le titre« L’ESIEA (l’union des journalistes) a un juif comme trésorier », on poursuit la diffamation clairement raciste avec la déclaration suivante : « Il parle parfaitement hébreu, il adore l’Israël bien qu’il se déclare (mais qui peut le croire ?) antisioniste ! … Aux assemblées générales de l’ESIEA, au lieu de parler des problèmes des journalistes grecs, Moisis Litsis aime parler de l’holocauste juif et de la nécessité de condamner l’aube dorée »Lire la suite

Voyous, cafards, journaleux… nous le sommes, par Aris Chatzistefanou

source : http://info-war.gr/2013/02/%CE%B1%CE%BB%CE%AE%CF%84%CE%B5%CF%82-%CF%81%CE%BF%CF%85%CF%86%CE%B9%CE%AC%CE%BD%CE%BF%CE%B9-%CE%B4%CE%B7%CE%BC%CE%BF%CF%83%CE%B9%CE%BF%CE%B3%CF%81%CE%AC%CF%86%CE%BF%CE%B9-%CE%B5%CE%AF%CE%BC%CE%B1/

23343_1

Voici l’histoire : Une revue, Unfollow, présente un sujet sur la contrebande de pétrole où apparaissent comme impliqués le fournisseur de la flotte américaine, D. Melissanidis, et le bien-connu et non moins fameux oligarque Sp. Latsis.

Peu de 24 heures après, le rédacteur de l’article, L. Charalampopoulos, reçoit un appel menaçant depuis les bureaux de la société de D. Melissanidis. A l’autre bout du fil, quelqu’un qui prétend être Melissanidis lui-même menace de tuer le rédacteur et sa famille et de «déchirer» le procureur qui osera s’occuper de l’affaire.

L’ESIEA (Union des journalistes de la presse quotidienne d’Athènes) et son président, D.Trimis, interviennent aussitôt et condamnent le fait.

Le lendemain, un conseiller du premier ministre, membre de l’extrême droite (qui demande régulièrement le déploiement des forces armées à l’intérieur du pays), sous son chapeau d’avocat de Melissanidis, demande entre autres la radiation des commentaires à la page électronique de la revue. Lire la suite

Révélations d’un ténor de MEGA : les médias grecs ont été invités à se taire sur la non viabilité de la dette, par Okeanos

http://www.okeanews.fr/revelations-dun-tenor-de-mega-tv-les-medias-grecs-ont-ete-invites-a-se-taire-sur-la-non-viabilite-de-la-dette/

Giannis Pretenteris

Giannis Pretenteris

La récente révélation du journaliste de MEGA Giannis Pretenteris fait sensation. Ce dernier a indiqué qu’en 2010, lui et ses collègues auraient caché à leurs téléspectateurs et à leurs lecteurs la non-viabilité de la dette grecque – évènement qui a permis l’attaque de la troïka contre la Grèce.

Dans un entretien à iefimerida, Pretenteris laisse entendre qu’il a accepté des consignes spécifiques pour le faire, de la part d’individus qu’il ne mentionne pas.

Il explique de manière caractéristique dans l’entretien : -« Nous savions tous dès le début que la dette n’était pas viable, mais ils nous ont dit de ne pas le dire, que ce n’était pas le bon moment. Le résultat, c’est que jusqu’à 2010, ils ont dit que la dette était viable et nous leur répondions ‘non, elle ne l’est pas’. »

Cette révélation a été faite, de manière symptomatique, moins de 24h avant le rassemblement de protestation prévu aujourd’hui devant le bâtiment de la chaîne MEGA. Lire la suite

Arrestation du journaliste Vaxevanis : Quand l’évasion fiscale s’attaque à la liberté de la presse, par Yiannis Almpanis

le journaliste Kostas Vaxevanis

L’arrestation de l’éditeur et rédacteur en chef du magazine « Hot Doc », Kostas Vaxevanis, est le quatrième cas de restriction à la liberté d’expression survenu les derniers jours. Les trois cas similaires ont été l’arrestation du blogueur satirique « Pastitsios », effectuée sur commande de l’Aube Dorée, les agressions au théâtre Chytirio, menées par la même bande néonazie (1), et la censure d’un baiser homosexuel de la série télévisée britannique « Downton Abbey », exercée par une chaine de télévision publique (2). Cependant, le dernier incident est d’une différence significative : cette tentative de musellement ne relève pas d’un quelconque « outrage public aux bonnes mœurs », mais d’une révélation journalistique importante concernant la vie politique du pays. Vaxevanis a été arrêté parce qu’il a fait ce que tout journaliste aurait dû faire dans n’importe quel pays du monde où la liberté de la presse est respectée : il a révélé une information d’une importance politique majeure.  Lire la suite

Une chaîne de la télévision publique grecque, censure les baisers de la série « Downton Abbey ».

Traduction de l’article paru dans l’ Independent, le 16 octobre 2012
La télévision de l’Etat grec a essuyé des tirs du parti d’opposition du pays et la critique de l’opinion publique, pour avoir censuré un baiser gay, le lundi lors de la première diffusion de la série télévisé britannique « Downton Abbey ».
Les Grecs sont entrés dans les sites internet et réseaux sociaux tels que Twitter pour se plaindre contre la décision de la chaîne télévision « NET » de mettre la hache sur une scène du premier épisode, montrant un baiser entre un duc et Thomas, l’impitoyable servant du Downton. NET a défendu sa décision, en faisant allusion aux règles de consentement des parents.
«Aussi incroyable que cela puisse paraître pour un pays démocratique au 21ème siècle, les responsables de la chaîne de télévision « NET  » ont censuré la scène d’un baiser entre deux hommes de la série télévisé « Downton Abbey » », a déclaré le parti SYRIZA dans un communiqué. Lire la suite