« Chez les Grecs », Lettre destinée au dessinateur du Monde Xavier Gorce, par Michel Volkovitch

Hier en ouvrant mon journal, Monsieur, j’ai trouvé ça :


J’ai crurecevoir une gifle. Les Grecs, un ramassis de branleurs… J’ai cru entendre legros rire d’Angela Merkel suivie par des millions de nantis du monde entier. Jene savais pas que Le Monde pouvait courtiserun tel public de beaufs.

Non, les Grecsne passent pas leur temps à glander. Tous les Français n’ont pas un béret etune baguette sous le bras. Et les dessinateurs n’ont pas tous du talent. Connaissez-vousles Grecs ? Moi qui depuis trente ans les fréquente et les traduis, jepeux vous l’assurer, et une étude publiée dans Le Monde le confirme : ils ne bossent pas moins que lesAllemands. Ou que les Français. Ou qu’un dessinateur fort bien payé, sûrement,pour pondre son dessin du jour en un quart d’heure. Ils bossent dans desconditions souvent plus difficiles que nous, ou s’ils ne bossent pas, c’est qu’ilspassent leur temps à chercher du boulot en vain. Lire la suite

Publicités

La dette, la Grèce, déconstruction de quelques idées reçues, par le Collectif pour un Audit Citoyen de la dette publique

http://www.audit-citoyen.org/

La crise grecque a amené son lot de commentaires sur la Grèce et les Grecs. Ces derniers, filous, roublards, primesautiers et paresseux, seraient ainsi à l’origine d’une grave crise, qui ne saurait être résolue qu’autrement que par une défection de la zone euro et/ou une succession de plans de rigueur. Lire la suite