Les impôts sur le revenu en Grèce sont -beaucoup- plus élevés qu’en France, par Okeanews

http://www.okeanews.fr/les-impots-sur-le-revenu-en-grece-sont-beaucoup-plus-eleves-quen-france/#axzz2NLINqpSW

Le « manuel » de calcul de l’impôt grec vient de sortir en Grèce. 53 pages qui reviennent en détail sur la manière dont les grecs seront taxés cette année. Début d’une série comparative sur les impôts en Grèce et en France. Premier épisode : les impôts sur le revenu.

Après le comparatif de l’année dernière, Okeanews remet cela pour l’année 2013. Le constat est le même : les grecs payent plus, beaucoup plus d’impôts sur le revenu que les français (vous pouvez aussi relire cet article qui revient sur des impôts inconnus en France. Ce sujet sera développé dans les semaines à venir pour y voir plus clair).

Les données utilisées sont celles des administrations françaises et grecques. Les graphiques utilisent les postulats :

– une année se compose de 12 mois de salaires ;

– les calculs sont effectués pour une personne seule.

Le modèle du calcul de l’imposition sur le revenu en Grèce ressemble à celui de la France. Néanmoins, les taux sont plus élevés sur les tranches les plus basses en Grèce et il y  a 2 tranches d’imposition supplémentaires :

Impots2013FRGR_00 Lire la suite

Les plus grands fardeaux fiscaux au dos des employés et pensionnaires, par Andreas Kakaris

http://news.radiobubble.gr/2012/12/les-plus-grands-fardeaux-fiscaux-au-dos.html

830079-charge-fiscale

Un bulletin statistique circulé il y a quelques jours par le Secrétariat Général des Systèmes Informatiques du Ministère des Finances montre que:

Le 70,2% du total des revenus taxés a été déclaré par les employés et les pensionnaires. C’est eux qui ont payé le 55,9% du total des taxes.

Les professions libérales représentent le 18,8% du total des revenus taxés déclarés et ont payé le 15,44% des taxes.

Les entreprises représentent le 11% du total des revenus taxés déclarés et ont payé le 29,47% des taxes.

21,4% des contribuables a déclaré des revenus de 5 000 € ou plus bas, donc 416 € par mois. Le 34% a déclaré des revenus de 8 000 € (ce qui est presque le seuil de la pauvreté).

La moitié du total des revenus de la Grèce sont concentrés au 17% de la population. Le reste appartient au 83% de la population.

153 890 contribuables avec des revenus plus pas que 1 000 € ont été imposés de 1197,8 % que ce qui était prévu selon leurs revenus. Il s’agit de chômeurs en possession d’un bien immobilier.