Iérissos, Iérissos !, par Makis Malafékas

http://www.liberation.fr/monde/2013/04/17/ierissos-ierissos_896938

Ierissos

Retenez ce nom, lecteurs avides de justice sociale, de justice tout court. Retenez ce mot qui ne figure nulle part dans les reportages des médias français, citoyens d’un pays où vous devrez bientôt défendre bec et ongles les droits acquis suite à de longues décennies de sacrifices et de luttes, où vous devrez défendre vos biens publics, votre patrimoine commun, votre dignité même face à la déferlante libérale qui se dirige inexorablement vers vous.

Depuis quelque temps, un petit village reculé du nord de la Grèce, Iérissos, est devenu le symbole de la lutte contre l’expropriation des richesses naturelles du pays, planifiée dans le cadre de son présumé sauvetage. La compagnie canadienne «Eldorado Gold» (!), géant mondial de l’exploitation minière, a obtenu de la part du gouvernement de coalition le droit d’ouvrir et d’exploiter des mines d’or, de cuivre et de plomb dans une région protégée à la biodiversité unique, où sont également enfouies des antiquités classiques et byzantines ; tout cela pour une période indéterminée, et au prix d’un «loyer» absolument anecdotique. Selon les conclusions de nombreuses expertises, les procédures d’extraction sur une étendue de plusieurs centaines d’hectares de forêt vierge affecteraient irrémédiablement la nappe phréatique de la région tout entière. Lire la suite

Des initiatives citoyennes pour une gestion sociale des déchets, par Chryssoula Anastassiadou

http://www.autogestion.asso.fr/?p=2973

dechet1

Les politiques de privatisation de la gestion des déchets aboutissent à la multiplication des incinérateurs. Face à cela, les citoyens se mobilisent. Au-delà de la résistance, l’initiative prosynat construit une alternative écologique qui vise à la réduction des déchets et une gestion décentralisée de leur traitement.

Face à la politique du gouvernement grec qui distribue des droits de construction d’incinérateurs de déchets – choix le plus coûteux et le plus polluant -, les habitants des villes où ces équipements doivent être installés se mobilisent pour refuser la dégradation de leur environnement et proposer comme alternative, une gestion sociale et décentralisée des déchets. A Keratea, petite ville du sud-est d’Athènes, les  habitants ont réussi à annuler le projet d’installation d’une décharge en plein air en dépit d’un siège policier de 128 jours (http://antixyta.blogspot.fr et  http://lavreotiki.com). Fort de ce précédent, des citoyens se sont rassemblés pour créer des initiatives de coordination des luttes et d’élaboration de propositions alternatives. Lire la suite