Idées reçues ou bobards sur la Grèce, des réponses avec le petit guide du CAC

Le Collectif pour un Audit Citoyen (CAC) a pris le temps de répondre à certaines de ces idées reçues ou ces bobards sur la Grèce, la crise qu’elle traverse et la gestion de sa dette. Toutes ces petites phrases assassines que nous avons retrouvés régulièrement  ces dernières années dans les médias. Vous trouverez en « 6 » par exemple un début de réponse à l’affirmation « L’austérité c’est dur mais ça finit par marcher ».  

Nous remercions les membres du CAC, c’est un travail d’information important qui nécessite malheureusement d’être fait continuellement et avec rigueur.

Lire la suite

Révélations d’un ténor de MEGA : les médias grecs ont été invités à se taire sur la non viabilité de la dette, par Okeanos

http://www.okeanews.fr/revelations-dun-tenor-de-mega-tv-les-medias-grecs-ont-ete-invites-a-se-taire-sur-la-non-viabilite-de-la-dette/

Giannis Pretenteris

Giannis Pretenteris

La récente révélation du journaliste de MEGA Giannis Pretenteris fait sensation. Ce dernier a indiqué qu’en 2010, lui et ses collègues auraient caché à leurs téléspectateurs et à leurs lecteurs la non-viabilité de la dette grecque – évènement qui a permis l’attaque de la troïka contre la Grèce.

Dans un entretien à iefimerida, Pretenteris laisse entendre qu’il a accepté des consignes spécifiques pour le faire, de la part d’individus qu’il ne mentionne pas.

Il explique de manière caractéristique dans l’entretien : -« Nous savions tous dès le début que la dette n’était pas viable, mais ils nous ont dit de ne pas le dire, que ce n’était pas le bon moment. Le résultat, c’est que jusqu’à 2010, ils ont dit que la dette était viable et nous leur répondions ‘non, elle ne l’est pas’. »

Cette révélation a été faite, de manière symptomatique, moins de 24h avant le rassemblement de protestation prévu aujourd’hui devant le bâtiment de la chaîne MEGA. Lire la suite

La dette grecque à la lumière du droit constitutionnel et du droit international, par George Katrougalos

http://cadtm.org/La-dette-grecque-a-la-lumiere-du

George Katrougalos est professeur de droit public à l’Université Démocrite. Traduction Hélène Tagand en collaboration avec Virginie de Romanet

image001

A – La crise grecque, ses origines, ses causes et ses prétendus remèdes, les « mémorandums »

La crise grecque est le produit de trois facteurs convergents :

a) la crise généralisée du capitalisme néolibéral, en raison de l’échec systématique de la dérèglementation financière et de la « libéralisation » du travail ;

b) la construction déséquilibrée de l’Union monétaire européenne et l’abandon progressif du modèle social européen au profit d’un système néolibéral de gestion sociale ;

c) un système politique corrompu, fruit d’une relation perverse entre les élites politiques et économiques et d’un réseau corrompu de politiques clientélistes qui connaissait déjà une crise profonde avant le plan de sauvetage.

Cependant, en dépit de ce système politique pathologique, la crise grecque devrait être davantage vue comme un aspect de la crise du capitalisme européen, qui se fait jour sous différentes facettes dans plusieurs pays et reflète les faiblesses structurelles spécifiques à chacun d’eux : la surexposition bancaire en Irlande, la bulle immobilière en Espagne, la dette publique excessive en Grèce. Lire la suite

Bonne nuit, Grèce – Bonjour, Colonie !, par CADG

CADG : Campagne d’Audit de la Dette grecque http://www.elegr.gr/index.php

6d1e5c49b492af74c789e86df6f68797_XL

Avis sur la décision de l’Eurogroupe du 27 novembre

Le 27 novembre, le Conseil des Ministres des Finances de la zone euro a fait part de sa décision concernant la dette publique de la Grèce. Cette décision, mortelle pour la situation budgétaire de la Grèce, réduit à rien les conditions d’existence de la population, faisant passer ses intérêts après ceux des créanciers. Elle est censée alléger la dette grecque de 40 milliards d’euros, ceci en diminuant les taux d’intérêts, en prolongeant les délais pour le remboursement d’intérêts, en offrant la possibilité de racheter la dette et en reportant la date d’échéance. D’autre part, Lire la suite