Révélations d’un ténor de MEGA : les médias grecs ont été invités à se taire sur la non viabilité de la dette, par Okeanos

http://www.okeanews.fr/revelations-dun-tenor-de-mega-tv-les-medias-grecs-ont-ete-invites-a-se-taire-sur-la-non-viabilite-de-la-dette/

Giannis Pretenteris

Giannis Pretenteris

La récente révélation du journaliste de MEGA Giannis Pretenteris fait sensation. Ce dernier a indiqué qu’en 2010, lui et ses collègues auraient caché à leurs téléspectateurs et à leurs lecteurs la non-viabilité de la dette grecque – évènement qui a permis l’attaque de la troïka contre la Grèce.

Dans un entretien à iefimerida, Pretenteris laisse entendre qu’il a accepté des consignes spécifiques pour le faire, de la part d’individus qu’il ne mentionne pas.

Il explique de manière caractéristique dans l’entretien : -« Nous savions tous dès le début que la dette n’était pas viable, mais ils nous ont dit de ne pas le dire, que ce n’était pas le bon moment. Le résultat, c’est que jusqu’à 2010, ils ont dit que la dette était viable et nous leur répondions ‘non, elle ne l’est pas’. »

Cette révélation a été faite, de manière symptomatique, moins de 24h avant le rassemblement de protestation prévu aujourd’hui devant le bâtiment de la chaîne MEGA. Lire la suite

La dette grecque à la lumière du droit constitutionnel et du droit international, par George Katrougalos

http://cadtm.org/La-dette-grecque-a-la-lumiere-du

George Katrougalos est professeur de droit public à l’Université Démocrite. Traduction Hélène Tagand en collaboration avec Virginie de Romanet

image001

A – La crise grecque, ses origines, ses causes et ses prétendus remèdes, les « mémorandums »

La crise grecque est le produit de trois facteurs convergents :

a) la crise généralisée du capitalisme néolibéral, en raison de l’échec systématique de la dérèglementation financière et de la « libéralisation » du travail ;

b) la construction déséquilibrée de l’Union monétaire européenne et l’abandon progressif du modèle social européen au profit d’un système néolibéral de gestion sociale ;

c) un système politique corrompu, fruit d’une relation perverse entre les élites politiques et économiques et d’un réseau corrompu de politiques clientélistes qui connaissait déjà une crise profonde avant le plan de sauvetage.

Cependant, en dépit de ce système politique pathologique, la crise grecque devrait être davantage vue comme un aspect de la crise du capitalisme européen, qui se fait jour sous différentes facettes dans plusieurs pays et reflète les faiblesses structurelles spécifiques à chacun d’eux : la surexposition bancaire en Irlande, la bulle immobilière en Espagne, la dette publique excessive en Grèce. Lire la suite

Bonne nuit, Grèce – Bonjour, Colonie !, par CADG

CADG : Campagne d’Audit de la Dette grecque http://www.elegr.gr/index.php

6d1e5c49b492af74c789e86df6f68797_XL

Avis sur la décision de l’Eurogroupe du 27 novembre

Le 27 novembre, le Conseil des Ministres des Finances de la zone euro a fait part de sa décision concernant la dette publique de la Grèce. Cette décision, mortelle pour la situation budgétaire de la Grèce, réduit à rien les conditions d’existence de la population, faisant passer ses intérêts après ceux des créanciers. Elle est censée alléger la dette grecque de 40 milliards d’euros, ceci en diminuant les taux d’intérêts, en prolongeant les délais pour le remboursement d’intérêts, en offrant la possibilité de racheter la dette et en reportant la date d’échéance. D’autre part, Lire la suite

Film m’animation: À qui profite la dette publique belge?

belga.be, par Loïc Struys

Les syndicats FGTB wallonne et FGTB Bruxelles lancent une nouvelle campagne, baptisée « A qui profite la dette? », afin de sensibiliser le public au poids de la dette et surtout connaître la nature même de la dette publique, ont annoncé mercredi, lors d’une conférence de presse, les deux branches du syndicat socialiste. Pour ce faire, le collectif a réalisé un animation explicative, avec en vedette, le duo Frederic Janin et Stefan Liberski. Site internet, campagne d’affichage, animation didactique et appel aux citoyens. Les FTGB wallonne et bruxelloise se sont donné les moyens pour « lever l’écran de fumée » sur la dette publique belge.

« Briser le tabou de la dette ». Telle est la démarche des deux branches syndicales qui, en association avec le Comité pour l’annulation de la dette du Tiers-Monde (CADTM) et le Centre d’éducation populaire André Genot (CEPAG), viennent de lancer une campagne réclamant un audit de la dette publique de la Belgique. La FGTB veut, à l’instar d’autres organisations en Europe, sensibiliser le public au problème, connaître la nature de la dette publique, « se réapprorier le débat » et « savoir si c’est vraiment à nous de payer l’addition ». Lire la suite

La dette ou le vol du temps, extrait du dernier livre de Maurizio Lazzarato

http://www.monde-diplomatique.fr/2012/02/LAZZARATO/47416

La succession des crises financières a conduit à l’émergence d’une figure subjective qui occupe désormais tout l’espace public : celle de l’homme endetté. Le phénomène de la dette ne se réduit pas à ses manifestations économiques. Il constitue la clé de voûte des rapports sociaux en régime néolibéral, opérant une triple dépossession : dépossession d’un pouvoir politique déjà faible, concédé par la démocratie représentative ; dépossession d’une part grandissante de la richesse que les luttes passées avaient arrachée à l’accumulation capitaliste ; dépossession, surtout, de l’avenir, c’est-à-dire du temps comme porteur de choix, de possibles. Lire la suite

Les chiffres de la dette 2012, par Damien Millet, Daniel Munevar et Eric Tousaint CADTM

http://fr.scribd.com/doc/111894681/chiffresdeladette-2012

Pour comprendre la multiplicité des crises en cours, Damien Millet, EricToussaint et Daniel Munevar (CADTM) mettent à disposition un ensemble de données liées à la dette et à des thèmes connexes.Crise économique, crise financière, crise alimentaire et crise de la dettes’éclairent et se connectent à la lecture de cette brochure parsemée de tableaux et d’infographies qui permettent de mettre en lumière les éléments du puzzle

De la crise de la dette des pays du Sud en 1982 à la crise actuelle en Europe, en passant par les dettes odieuses dans le monde et les chiffres du FMI et de la Banque mondiale, l’analyse des statistiques permet d’identifier les véritables enjeux.Les auteurs posent un regard critique sur l’économie mondiale et les mécanismes de domination qui sont en jeu. Ils proposent un éclairage cru sur les réalités chiffrées d’un monde qui vacille.A toutes les échelles, les inégalités sont criantes et continuent de se creuser. Lire la suite

Grèce-Allemagne : qui doit à qui ? (2) Créanciers protégés, peuple grec sacrifié, le 8 octobre, par Eric Toussaint

http://cadtm.org/Grece-Allemagne-qui-doit-a-qui-2

Voir le premier article de la série : « Grèce-Allemagne : qui doit à qui ? (1) L’annulation de la dette allemande à Londres en 1953 », publié le 29 septembre 2012. C’est une obligation morale que de s’élever contre les discours mensongers à propos de la prétendue solidarité dont feraient preuve les gouvernants des pays les plus forts de la zone euro à l’égard du peuple grec et d’autres pays fragilisés (Irlande, Portugal, Espagne…). Les faits contredisent leurs propos relayés de manière permanente par les médias dominants. Lire la suite