Κάλεσμα αλληλεγγύης στον Νίκο Ρωμανό και τους άλλους απεργούς πείνας στην Ελλάδα

Ο Νίκος Ρωμανός, αναρχικός 21 χρονών, έγινε γνωστός όταν, τη νύχτα της 6ης Δεκέμβρη 2008, ο φίλος του Αλέξανδρος Γρηγοροπουλος πέθανε στα χέρια του από τις σφαίρες αστυνομικού. Φυλακίστηκε για τη συμμετοχή του στη διπλή ληστεία στο Βελβεντό Κοζάνης το 2013. Κατά την προσωρινή τους κράτηση, αυτός κι οι 3 συγκατηγορούμενοί του υπέστησαν ακραίας ωμότητας αστυνομική βία.
    4 Δεκέμβρη 2014: Ο Νίκος Ρωμανός βρίσκεται σε απεργία πείνας από τις 10 Νοεμβρίου διεκδικώντας εκπαιδευτικές άδειες. Ευρισκόμενος στη φυλακή, πέτυχε στις εξετάσεις για την είσοδο στο Πανεπιστήμιο, όμως οι αρχές του αρνούνται επίμονα τις εκπαιδευτικές άδειες που προβλέπει το δίκαιο για τους κρατούμενους-σπουδαστες. Νοσηλευόμενος εδώ και πολλές μέρες, φαίνεται ότι έχει ήδη περάσει το κρίσιμο σημείο των ανεπανόρθοτων βλαβών στην υγεία του και ο κίνδυνος του θανάτου είναι μόνιμος.

Lire la suite

Publicités

Appel à la Solidarité avec Nikos Romanos et les autres grévistes de la faim en Grèce

Nikos Romanos est un anarchiste âgé de 21 ans. Son nom a été rendu public lorsque, dans la nuit du 6 décembre 2008, son ami Alexandros Gregoropoulos est mort dans ses bras sous les balles d’un policier. Il a été incarcéré pour sa participation au double braquage de Velventos à Kozani en 2013. Pendant leur garde à vue, lui et ses autres 3 complices ont subis des violences policières d’une extrême cruauté.

4 décembre 2014 : Nikos Romanos est en grève de la faim depuis le 10 novembre dernier pour l’obtention des sorties d’études. Etant en prison, il a passé le concours d’entrée à l’université, mais les autorités lui refusent obstinément les permissions de sorties que le droit prévoit pour les prisonniers-étudiants. Hospitalisé depuis plusieurs jours, le seuil critique pour l’arrivée des dommages irréparables semble franchi, le risque de mort est imminent.

Lire la suite

S’éduquer, en faim, par Makis Malafekas

source : http://blogs.mediapart.fr/blog/makis-malafekas/061214/seduquer-en-faim

nikos-romanos

Du pain et de l’éducation !

Danton

Il semble criminel de se coucher de bonne heure en Grèce ; même les petits enfants ont la permission de veiller très tard, de sorte que, quand ils s’endorment enfin, ils dorment à poings fermés.

Lawrence Durrell

Ne plus se nourrir pour ne plus se laisser mourir. Telle est la décision prise par le jeune Níkos Romanós le 10 novembre dernier dans son quart de cellule des prisons d’Athènes où il est détenu depuis plus d’un an pour tentative de vol à main armée. Il revendique son droit de sortie pour assister à ses cours d’université. On le lui refuse d’un revers de la main. Il arrête donc d’accepter la nourriture que cette même main lui accorde une fois et demie par jour.

Il faut savoir que Romanós vient de loin. Du soir fatidique du 6 décembre 2008, très précisément. Rappel des faits :.

Lire la suite