Solidaires de la résistance populaire en Turquie !

tumblr_mno94dOzYD1qch2goo1_1280
Ces dernières soixante douze heures ont été marquées par une formidable mobilisation populaire en Turquie qui a engrangé d’importants succès malgré une terrible répression policière.
Le point de départ de la mobilisation est un projet du gouvernement et de la mairie d’Istanbul de détruire le parc Gezi sur la place Taksim au cœur de la métropole pour le transformer en un complexe commercial et pseudo-« culturel ». Ce projet écologiquement néfaste et démocratiquement illégitime a suscité une résistance courageuse qui est allée en s’amplifiant.
Le mouvement lie désormais la défense de l’écologie urbaine, les droits démocratiques et la résistance à l’autoritarisme néo-libéral.
Malgré la répression policière qui a d’ores et déjà entraîné plus des centaines de blessés, la mobilisation a réussi à occuper en masse la place Taksim, obligeant la police à se retirer alors que des mouvements similaires se développe dans les autres villes du pays .
Le gouvernement Erdogan et son parti l’AKP montrent une nouvelle fois leur véritable visage : au service des puissants et autoritaire.
Nous saluons le succès de la mobilisation populaire en Turquie !
Nous exprimons notre solidarité aux occupants de la place Taksim et de tous ceux qui se sont joints à leur mobilisation à travers la Turquie.
Nous soutenons tous les manifestants victimes de la barbarie policière et/ou qui subissent des poursuites judiciaires.
Nous appelons à participer aux rassemblements unitaires de solidarité dans toute la France, notamment, à Paris,  le mardi 4 juin, à 19 heures, à la Fontaine des Innocents.
Premières organisations signataires:
Associations et syndicats: Attac, Droit Au Logement, Initiative des travailleurs et étudiants grecs à Paris, Fondation Copernic, Marches Européennes, No Vox, Solidaires, SUD BPCE…
Organisations politiques: Front de Gauche (Convergences et Alternatives, FASE, Les Alternatifs, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, Parti Communiste Français, Parti de Gauche), Nouveau Parti Anticapitaliste…
voici quelques infos, photos et vidéos:

Manifestation internationale le 1er juin : Les peuples unis contre la troïka à Paris

Parvis des droits de l’homme esplanade du Trocadéro
Samedi 1 Juin 2013 – 14:00 – 17:00

946997_469013649839858_1609600259_n

Partout où elle sévit déjà (Grèce, Portugal, Irlande, Chypre…), la Troïka, mise en place par les chefs d’États et de gouvernement européens, sème le chômage de masse, la misère, la pauvreté, la précarité, privatise tout ce qui peut être rentable, détruit la culture, les systèmes de santé et l’école publique. Elle condamne des hommes et des femmes chaque fois plus nombreux à l’émigration et met en concurrence pauvres et encore plus pauvres que soi.

Sous son emprise, nous sommes condamnés à la récession et plongés dans le cercle infernal de l’endettement, dont nous devenons les esclaves. Là où la Troïka ne sévit pas encore, les gouvernements anticipent des mesures d’austérité, de privatisation et de démantèlement des droits sociaux.

Parce que personne ne doit rester seul-e face à la crise, nous devons exprimer partout, toutes et tous ensemble en Europe, notre refus des politiques d’asservissement des peuples. Nous – citoyen-nes, mouvements, syndicats, organisations, représentant-es de collectivités, groupes formels ou informels – appelons à répondre à cet appel à mobilisation. Lire la suite

En route pour Athènes…, par Attac France

siteon0-6f817Présents sur place avec nos jambes et nos têtes, ou connectés à distance avec nos cœurs et nos rêves,

nous serons toutes et tous parties prenantes de l’Altersummit, le sommet alternatif des mouvements sociaux européens qui se tiendra à Athènes les 7 et 8 juin 2013.

Cinq ans de crise et pour tout résultat une soumission de plus en plus complète des gouvernements européens aux exigences de la finance. Des plans d’austérité brutaux, des millions de personnes jetées dans la misère et la précarité, un saccage aggravé des ressources naturelles et des biens communs. La Grèce, mais aussi l’Espagne et le Portugal, utilisés comme laboratoires d’une régression européenne programmée… Lire la suite

Film m’animation: À qui profite la dette publique belge?

belga.be, par Loïc Struys

Les syndicats FGTB wallonne et FGTB Bruxelles lancent une nouvelle campagne, baptisée « A qui profite la dette? », afin de sensibiliser le public au poids de la dette et surtout connaître la nature même de la dette publique, ont annoncé mercredi, lors d’une conférence de presse, les deux branches du syndicat socialiste. Pour ce faire, le collectif a réalisé un animation explicative, avec en vedette, le duo Frederic Janin et Stefan Liberski. Site internet, campagne d’affichage, animation didactique et appel aux citoyens. Les FTGB wallonne et bruxelloise se sont donné les moyens pour « lever l’écran de fumée » sur la dette publique belge.

« Briser le tabou de la dette ». Telle est la démarche des deux branches syndicales qui, en association avec le Comité pour l’annulation de la dette du Tiers-Monde (CADTM) et le Centre d’éducation populaire André Genot (CEPAG), viennent de lancer une campagne réclamant un audit de la dette publique de la Belgique. La FGTB veut, à l’instar d’autres organisations en Europe, sensibiliser le public au problème, connaître la nature de la dette publique, « se réapprorier le débat » et « savoir si c’est vraiment à nous de payer l’addition ». Lire la suite

Résolution du Séminaire Antifasciste de Florence: Agissons ensemble contre le danger montant de l’extrême droite !

Malgré la défaite du fascisme, depuis la fin de la seconde guerre mondiale des forces néofascistes ont pu s’organiser et agir dans plusieurs pays européens. A quelques exceptions près, leur influence était plutôt faible et elles agissaient surtout dans les marges de la société.

L’offensive néo-libérale et l’éclatement d’une crise du capitalisme combinant économie, social, écologie et politique, a fondamentalement changé la situation. Aujourd’hui, extrême droite et partis populistes, et même forces ouvertement fascistes comme en Grèce, pourrait gagner un soutien de masse et ont droit de cité. Au lieu de traiter des raisons réelles de la crise, elles montrent des boucs émissaires (Juifs, Musulmans, Roms et Sintis, minorités nationales, exclus et handicapés, etc.). Notre devoir est de les défendre contre les attaques de l’extrême droite.

En raison de l’absence d’alternative crédible dans la crise et du déclin des syndicats et de la gauche dans le passé proche, l’extrême droite et les partis populistes ont maintenant une influence massive et constituent un danger réel pour l’avenir des sociétés.  Lire la suite