Grèce: la Commission fait pression pour barrer la route à Syriza

PAR AMÉLIE POINSSOT
ARTICLE PUBLIÉ LE MARDI 16 DÉCEMBRE 2014

C’est la première fois que le président de la commission européenne s’invite dans une élection nationale : jeudi 11 décembre, Jean-Claude Juncker a ouvertement pris parti pour la droite de Nouvelle Démocratie actuellement à la tête de l’exécutif grec. Une ingérence qui se confirme cette semaine: le commissaire Pierre Moscovici est à Athènes lundi et mardi.

Lire la suite

Le financement de l’Aube Dorée. Ses liens avec l’extrême droite russe, les hommes d’affaires grecs et russes. De Leyteris Xaralampopoulos.

Le texte qui suit est une traduction d’un article de Leyteris Xaralampopoulos.

Paru sous le tître : Le financement d’Aube Dorée part l’extrême droite russe, les hommes d’affaire russe et grecs. Revue mensuelle Unfollow, n° 30, Juin 2014, pg 52 à 61. http://unfollow.com.gr/print/from-issue/13108-xrima/

Leyteris Xaralampopoulos dresse dans son article un portrait des différentes sources de  financement d’Aube Dorée (A. D est un parti souvent classé comme néo-nazi). Aube Dorée a à ses débuts été financé par ses sympathisants : armateurs, grands et petits hommes d’affaires grecs. Il existerait aussi d’après lui depuis longtemps des financements provenant de Russie. Les succès électoraux du parti en 2012 et 2014 auraient intensifiés l’intérêt de certains cercles politicos-économiques russes pour le parti. Pour l’Leyteris Xaralampopoulos A.D ne serait pas le seul parti européen d’extrême droite à bénéficier de ce type de soutien. En finançant l’extrême droite européenne certains cercles politicos-économiques russes chercheraient des relais pour défendre leurs intérêts au sein de l’U.E.

Lire la suite

The Coast Guard “drowned” the migrants in Farmakonisi

Eyewitnesses accuse the Greek Coast Guard of drowning migrants off the coast of the island of Farmakonisi.

As UNHCR reports: “According to survivors’ testimonies, the Coast Guard boat towing their vessel was heading, at high speed, towards the Turkish coast, when the tragic incident happened amid rough seas. The same witnesses said people were screaming for help, since there was a large number of children on the boat”. Lire la suite

Sur le front grec, une couronne d’épines, par Makis Malafekas

Image

source: http://www.liberation.fr/

Cette année, les rois mages apportèrent aux Grecs la présidence du Conseil de l’Union européenne. Or, le corps de la société grecque était déjà crucifié. Il faisait bien Vendredi saint cette nuit de la Saint-Sylvestre.

Au seuil de sa 33e année européenne, la Grèce se trouve trop près du «tout est accompli» christique pour être en mesure de ressentir, ne serait-ce que furtivement, ce package – en toutes circonstances aberrant – de fierté et de responsabilité dont les citoyens européens sont censés se doter subitement pour ces grandes occasions. On nous avait déjà fait le coup de ce genre de fantasmagories avec les «JO» (tout sauf une Olympiade…) de 2004.

Mais ce n’est pas tout. Le sentiment général qui prévaut à Athènes, ces jours saints de l’europrésidence, va bien au-delà de l’indifférence. La couronne d’épines, que les consuls de Bruxelles ont posée sur le front grec en guise de brimade, est bien perçue comme ce qu’elle est vraiment : un titre purement symbolique, que les détenteurs du vrai pouvoir s’amusent à «céder» volontiers au nom de quelque équité coutumière, afin justement de souligner son caractère exclusivement symbolique. Le vrai pouvoir est comme la liberté : il ne se cède pas. Il faut aller le chercher avec les dents. Lire la suite