«Intervention» directe de la Commission européenne dans les affaires politiques grecques.

De Christina Vassilakis,
correspondante de Sto kokkino à Bruxelles

source :stokokkino.gr

C’est un message fort pour l’Europe, le fait que le Premier ministre grec ait décidé de présenter comme candidat un Européen convaincu. Le choix est à présent entre les mains du Parlement Grec et du peuple grec », a déclaré Annika Breidthardt porte-parole de Pierre Moscovici, en lisant une déclaration de la Commission européenne au sujet de la Grèce.

Immédiatement, deux journalistes italiens ont réagi en affirmant que c’est sans précédent pour la Commission européenne d’intervenir dans les affaires internes d’un État membre, et en l’accusant de changement d’attitude et de « faveur politique. »
« Vous soutenez la candidature à la fonction de Président de la République grecque d’un ancien commissaire en disant que c’est un message pour l’Europe. Je ne me souviens pas dans le passé d’un tel soutien décisif pour un candidat dans le cadre d’un processus de politique intérieure », tel était le commentaire du premier journaliste tandis que, dans le même esprit, suivait la seconde question.

« A ce point nous avons estimé devoir faire cette déclaration relative au processus électoral à venir, » a répondu la porte-parole, précisant que « la Commission n’a pas changé de politique. »
« Nous avons souligné qu’il s’agit d’un processus démocratique », a-t-elle ajouté.
La question initiale était de savoir à quel point la Commission considère comme « judicieux » le choix du gouvernement grec d’accélérer l’élection présidentielle, étant donné les réactions hier des marchés.
« La Commission prend note de la décision du gouvernement grec d’accélérer les élections. Il s’agit d’une décision démocratique des autorités grecques et du Premier ministre Antonis Samaras », a répondu Annika Breidthardt, tandis qu’au sujet de la nervosité des marchés et de la Bourse grecque, comme il fallait s’y attendre, la représentante de la Commission l’a reliée à l’élection présidentielle: « Cette décision va aider à lever l’incertitude sur les marchés financiers « .

2 réflexions au sujet de « «Intervention» directe de la Commission européenne dans les affaires politiques grecques. »

  1. Ping : Comment l’élection du président grec nous rapproche d’élections parlementaires anticipées en Grèce | initiative des étudiant-e-s et travailleurs-euses grec-que-s à paris

  2. Ping : Comment l’élection du président grec nous rapproche d’élections parlementaires anticipées en Grèce | greek_independent_news

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s