Campagne pour les Droits a la Santé des Femmes, pour les Droits Sexuels et Reproductifs

par Sonia Mitralia, Sofia Tzitzikou, Katy Stypsanelli, pour le groupe des « Femmes pour les droits sexuels et reproductifs » en collaboration avec le collectif « Femmes contre la dette et les mesures d’austérité ».

teliko_small

Des initiatives citoyennes développées un peu partout en Grèce ont mis en place des structures autogérées animées par des militants/es bénévoles pour promouvoir des soins gratuits aux quelques 3.000.000 d’habitants  privés de couverture maladie. En effet, 40% de la population de ce pays n’a plus d’accès aux soins. Ces structures autogérées font donc face à une énorme crise sanitaire et à un manque cruel de moyens puisqu’elles sont confrontées aux besoins d’une population exclue du système public de santé.

Les femmes pauvres, dans une large mesure ont perdu leurs droits à la santé et à leurs droits reproductifs et sexuels.

En effet, nous assistons a l’exclusion d’une très grande partie pauvre de la population féminine à la protection de la maternité et de l’enfance, due à la destruction de l’état social et à la privatisation du système d’accès universel à la santé. Nous assistons à une véritable catastrophe humanitaire (depuis la deuxième guerre mondiale, augmentation de la mortalité infantile, de l’abandon des enfants dans des hospices a cause de la pauvreté et de l’impossibilité de les nourrir, des explosions d’infections, de la détresse sexuelle, du stress dans les rapports humains, des violences sexuelles et autres…

Avec les politiques d’austérité folle, nous sommes en train de perdre nos droits a la prévention des maladies parce que énormément de femmes ne se rendent plus que rarement  aux médecins (vaginites, cancer du sein, infections..). Des objectifs du mouvement de femmes, comme garantir des services obstétricaux de qualité, l’éducation sexuelle pour promouvoir des relations sexuelles fondées sur l’égalité, la joie et la liberté, sans violence male, la possibilité de choisir en toute liberté, quand et dans quelles conditions avoir des enfants, avoir  accès à l’accouchement et l’avortement libre et gratuit de qualité ainsi qu’a des services de planification familiale de haut niveau et au droit a la contraception sont désormais du domaine du rêve…

Il est plus qu’urgent de réagir pour parier à cette catastrophe humanitaire. Il est plus qu’urgent de lancer des actions de solidarité féministes avec les mouvements de solidarité en Grèce et en Europe ! Ensemble, au niveau national et au niveau international…

Aussi,  en collaboration avec le réseau italien «Femmes en situation de crise », l’initiative grecque « Femmes contre la dette et les mesures d’austérités » et précisément « le groupe des femmes pour les droits sexuels et reproductifs » nous passons à l’action avec les objectifs suivants :

En Grèce nous voulons faire une campagne ayant une double dynamique :

D’une part être partie prenante du mouvement de solidarité des initiatives citoyennes développées un peu partout en Grèce qui ont mis en place des structures autogérées et rendre visible dans ce mouvement la lutte des femmes pour leurs droits a la santé et reproductives.

Notre groupe de femmes dans un premier temps voudrait collaborer avec la structure autogérée du Dispensaire social métropolitain du quartier de Ellinikon en région Athénienne. http : mki-ellinikou.blogspot.gr  pour ensuite collaborer avec d’autres initiatives, si nos forces le permettent.

Pour ce faire nous proposons de faire une campagne pour la santé des femmes et des droits sexuels et reproductifs.

Cette campagne pour la santé des femmes et des droits sexuels et reproductifs ne veut pas se limiter à l’aide humanitaire. Elle veut aussi lutter contre la politique d’austérité appliquée pour payer la dette. Lutter en somme contre les dictats de la Troïka et pour la prise en charge de droits sexuels et reproductifs par un système public de sante n’obéissant pas aux lois de la commercialisation et du marche.

D’autre part, lutter contre tous les conservatismes, que ce soit l’Eglise Orthodoxe ou les nazi de l’Aube Dorée qui préconisent le retour des femmes au foyer, au nom de la solidarité familiale contre la crise, ainsi que le retour de la femme au rôle de la mère.

Nous voulons nous appuyer sur le mouvement de solidarité universelle et internationaliste, en Grèce et en Europe :

Au sein de la structure autogérée du Dispensaire social métropolitain mettre en place une structure avec les objectifs suivants : 

Informer de façon responsable sur des sujets concernant le planning familial : contraception, avortement, maladies sexuellement transmissibles, grossesse, accouchement, hygiène individuelle, rapports sexuels et humains, droits sexuels et reproductifs.

  • Sensibiliser  sur des « comportements responsables » surtout des jeunes, concernant des questions de santé sexuelle et reproductive.
  • Conseiller des individus et des couples.

ACTIONS :

  • Faire fonctionner un « bureau de planning familial » a l’intérieur du dispensaire social, une fois par semaine et pendant 2 heures (dans une première étape).
  • Les services seront rendues par téléphone ou/et par des interviews personnalisées des intéresséEs.
  • Organiser des manifestations/actions, ensemble avec la psy du dispensaire.
  • Organiser des conférences-débats ouverts au public, une fois chaque deux mois, en invitant des scientifiques spécialistes des questions traitées. Examiner les possibilités de collaboration avec la commune.
  • Créer un matériel imprimé, des affiches, des pamphlets, etc.
  • Pourvoir en personnel le service de planning familial avec des membres de notre équipe ayant une longue expérience relative (gynécologue, pharmacienne, infirmière, sage-femme, assistante sociale)

Ensemble pour un mouvement de solidarité féministe européen, en Grèce et en Europe :

Toute seules, nous n’y arriverons pas. Nos ennemis sont trop forts. L’unique moyen est la coordination unitaire et démocratique de ce  mouvement de solidarité. Faire naitre une entraide au niveau national et international aussi bien entre féministes qu’en alliance avec les mouvements sociaux et particulièrement avec les syndicats dans le système de santé.

En effet la « Crise Humanitaire » provoquée par les politiques néolibérales d’austérité draconienne sera bientôt présente un peu partout en Europe. Elle est en train de se généraliser au moins aux pays du sud et de l’est européen. Et en plus, elle ne fait que s’approfondir tandis qu’elle semble être ici pour y rester longtemps.

Donc, ce que nous tous faisons déjà ne suffit plus, on ne peut pas se permettre le lux d’agir chacun dans son coin face à un adversaire uni et bien coordonne. En somme, il nous faut créer des structures d’entraide permanentes ouvertes aux grandes organisations syndicales et autres.

La campagne se solidarité du réseau italien «Femmes dans la  crise »  aidera à concrétiser ces propositions et sera d’une aide exemplaire pour réussir ces propositions.

Au travail !…

pour tout contact : sonia.mitralia@gmail.com et sofarmacist@hotmail.com, tél: 0030-210-9420681

 

Une réflexion au sujet de « Campagne pour les Droits a la Santé des Femmes, pour les Droits Sexuels et Reproductifs »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s