Iérissos, Iérissos !, par Makis Malafékas

http://www.liberation.fr/monde/2013/04/17/ierissos-ierissos_896938

Ierissos

Retenez ce nom, lecteurs avides de justice sociale, de justice tout court. Retenez ce mot qui ne figure nulle part dans les reportages des médias français, citoyens d’un pays où vous devrez bientôt défendre bec et ongles les droits acquis suite à de longues décennies de sacrifices et de luttes, où vous devrez défendre vos biens publics, votre patrimoine commun, votre dignité même face à la déferlante libérale qui se dirige inexorablement vers vous.

Depuis quelque temps, un petit village reculé du nord de la Grèce, Iérissos, est devenu le symbole de la lutte contre l’expropriation des richesses naturelles du pays, planifiée dans le cadre de son présumé sauvetage. La compagnie canadienne «Eldorado Gold» (!), géant mondial de l’exploitation minière, a obtenu de la part du gouvernement de coalition le droit d’ouvrir et d’exploiter des mines d’or, de cuivre et de plomb dans une région protégée à la biodiversité unique, où sont également enfouies des antiquités classiques et byzantines ; tout cela pour une période indéterminée, et au prix d’un «loyer» absolument anecdotique. Selon les conclusions de nombreuses expertises, les procédures d’extraction sur une étendue de plusieurs centaines d’hectares de forêt vierge affecteraient irrémédiablement la nappe phréatique de la région tout entière.

Les habitants du village avoisinant, héroïquement mobilisés depuis plus d’un an (financement d’études indépendantes, campagnes d’information, manifestations, blocages…), ont souvent été victimes d’intimidations de la part du personnel de sécurité de l’entreprise et de violentes interventions des unités antiémeute au sex-appeal de Robocop venus spécialement d’Athènes et de Salonique. Balles en caoutchouc (assez inhabituelles pour l’esthétique de la zone euro), garde à vue et interrogatoires musclés, prélèvements d’ADN sans consentement ni charges retenues. Il y a quelques semaines, leur village s’est même fait violemment évacuer par un commando dûment cagoulé à coups de bombes lacrymogènes, afin de rechercher – à l’intérieur de chaque foyer – des preuves de «sabotage» contre le projet des mines. Ces bombes sont allées jusqu’à l’intérieur du petit lycée public de la municipalité.

Le 25 mars, lors de la Fête nationale en Grèce et comme le veut une coutume très années 30, les adolescents scolarisés devaient défiler en uniforme devant les dignitaires locaux – tant civils que religieux. Les lycéennes d’Iérissos ont protesté silencieusement en portant des masques antipoussière premier prix et des tee-shirts noirs avec l’inscription interpellante «Pourquoi nous avoir gazés ?». Elles ont participé au défilé les poings serrés en l’air sous les acclamations des villageois réunis. A l’heure actuelle, la réalisation du projet minier se poursuit avec acharnement. Et le combat des habitants d’Iérissos également. Retenez ce court récit, le nom de ce village, l’histoire de ces gens et l’image de ces jeunes filles grecques qui, certes, n’ont pas eu l’idée de défiler la poitrine dévoilée pour avoir droit au regard intéressé du journalisme européen de centre gauche, ni de porter des masques «Anonymous» pour les unes de la presse branchée, mais dont l’attitude fière et décidée devrait néanmoins servir d’exemple à tout homme et toute femme aspirant à confronter la barbarie ascendante des Marchés en collectivité d’individus libres et émancipés.

 

articles liés :

https://initiativegrecqueaparis.wordpress.com/2012/11/25/la-foret-de-skouries-devenu-un-champ-de-bataille/

https://initiativegrecqueaparis.wordpress.com/2013/03/02/les-gouvernements-grecs-au-service-des-societes-minieres-par-mariniki-alevizopoulou/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s