Pétition contre la torture et l’arbitraire de la police grecque

lancée par le Comité grec contre la torture (http://greek-committeeagainsttorture.blogspot.gr/)

à signer icihttp://www.ipetitions.com/petition/stop-police-torture/ (à noter que le site ipetitions.com propose de faire une donation après avoir signé la pétition : la pétition est bien signée même si vous ne faites pas de donation)

BANNER

Le Comité Grec contre la torture a été constitué récemment suite à une série d’événements alarmants de recours à la torture de la part de la Police grecque (le cas de quatre arrêtés à Velvedo de la ville de Kozani étant le plus flagrant). Il est composé de plusieurs organisations de défense des droits, telles que la Ligue des droits de l’Homme (Grèce), le Comité pour les droits des détenu-e-s, le Réseaux pour les droits politiques et sociaux, les Médecins du Monde, Act-up et bien d’autres, ainsi que de plusieurs citoyen-e-s. Il lance cette pétition pour dénoncer les violences policières perpétrées dans la rue, les commissariats, les prisons, les centres de rétention, et il se donne comme objectif d’enregistrer, d’intervenir sur place et de rendre public tout acte arbitraire et de torture de la part de la Police grecque. Une première conférence de presse est prévue pour le 9 avril; elle sera l’occasion d’annoncer publiquement la constitution du comité et de présenter la liste de signataires. Nous comptons sur votre soutien.

En Grèce la police torture

Agressions, viols, bastonnades, usage de Taser, brûlures de cigarettes, humiliations,
prélèvements génétiques obligatoires, même enlèvements d’élèves…

Les corps torturés, abusés, humiliés varient à chaque fois : manifestants, immigrés, détenus, personnes prostituées, même mineurs ; dans la rue, en salle de détention ou en centres de rétention. Les mains cependant, sont toujours les mêmes : celles de la police. La plupart de ces affaires ne sont pas officiellement dénoncées, ou un semblant d’enquête est mené laissant les responsables impunis. Mais qui peut encore croire que ces mésactions sont des événements marginaux?

Pas même le ministère de l’Intérieur, qui n’a pas hésité à publier les photos des 4 anarchistes arrêtés à Kozani le 1er février, sur lesquelles trois d’entre eux sont défigurés suite aux violences subies. Après une enquête réalisée en interne, le ministère déclare officiellement que la violence exercée par la police était « légitime et nécessaire ».  Lire la suite

Publicités

«Grèce-France-Alliance» ! Aux privatisations…, par Foivos Marias

http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article28217

kmybuton

Cet article s’inscrit dans la continuité d’un travail que nous avons effectué sur la question des privatisations en Grèce intitulé « L’épée de Damoclès des privatisations en Grèce » (ESSF, article 28216). Nous avons démontré lors de cet article que le programme de privatisations en Grèce est en réalité une véritable opération de liquidation de la richesse publique grecque. Pour cela nous parlons de « grand braderie ». Dans le présent article nous allons se concentrer spécifiquement sur le rôle de la France au programme des privatisations en Grèce.

« Grèce-France-Alliance » (« Ελλάς-Γαλλία-συμμαχία »), il s’agit d’un slogan bien connu en Grèce « inventé » en 1974 quand Konstantinos Karamanlis est revenu de Paris pour prendre les rênes du pays après la chute de la dictature des colonels à bord de l’avion présidentiel français prêté par son ami Valéry Giscard d’Estaing. Quelques mois plus tard le voyage du président Giscard d’Estaing en Grèce en Septembre 1975 fut un triomphe. Comme il a confié : « De l’aéroport jusqu’au palais du premier ministre, il y avait une foule de quatre rangs pour m’applaudir » [1]. Comme le montrent les images de l’INA [2] le président Giscard d’Estaing était applaudi par les grecs assistant à la cérémonie d’accueil et les personnes présentes criaient mélodiquement le fameux slogan : « Grèce-France-Alliance ». Lire la suite

Dispensaires sociaux grecs, interview de Giorgos Vichas par Benoît Borrits

http://www.autogestion.asso.fr/?p=2891 et http://www.regards.fr/web/nouvel-article,6412

Giorgos Vichas, médecins et animateur du dispensaire social d'Ellinikon-Athènes

Giorgos Vichas, médecins et animateur du dispensaire social d’Ellinikon-Athènes

En visite en France pour la première initiative publique du Collectif « Solidarité franco-grecque pour la santé » en faveur des dispensaires sociaux, le Docteur Giorgos Vichas nous explique les origines de ce mouvement.

Docteur Giorgos Vichas, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis un cardiologue travaillant dans le système national de santé et je viens ici au titre de responsable du Dispensaire social métropolitain d’Ellinikon à Athènes. Le dispensaire social est une initiative de médecins bénévoles visant à assurer des soins à des patients sans sécurité sociale, sans emploi et sans ressource. En décembre 2011, après le Mémorandum de l’Union européenne, les personnes sans sécurité sociale ont été exclues du système de santé et se sont trouvées dans l’impossibilité de recourir à un médecin : c’est dans ce cadre que le dispensaire a été créé. Il faut savoir qu’au-delà d’une année de chômage, on n’est plus assuré en Grèce. Par ailleurs, pour les assurés, la part à la charge des patients pour la plupart des pathologies est passée de 10 à 25 voire 30 % des traitements. Les dispensaires sociaux grecs estiment qu’aujourd’hui, de 35 à 40 % de la population n’est plus couverte par la sécurité sociale. Lire la suite

Soirée de projections, de débats et de solidarité avec la Grèce qui résiste

Le samedi 23 mars, à partir de 17h00, 

à l’Espace Maurice Nilès,

11, rue du 8 Mai 1945, Bobigny

(métro, ligne 5, station Bobigny-Pablo Picasso, tramway, ligne T1, arrêt La Ferme) 

au programme :

koinwniko_iatreio

Face à la crise sanitaire, solidarité concrète avec les dispensaires sociaux grecs

– présentation des dispensaires sociaux et débat en présence de Giorgos Vichas, médecin et animateur du dispensaire social d’Ellinikon-Athènes.

– présentation du collectif «Solidarité France-Grèce pour la Santé» et de ses initiatives en cours et à venir.

– appel aux premiers dons pour organiser un convoi de matériel pharmaceutique et médical à destination des dispensaires sociaux grecs.

catastroikaadd4

La crise comme pretexte pour la liquidation totale d’un pays

– projection du film Catastroïka en présence de son réalisateur, Aris Chatzistefanou.

– débat autour du processus de privatisation des services publics et des biens communs.

mais aussi :

– buffet solidaire

– informations concernant d’autres initiatives d’autogestion Lire la suite

Athènes: Dispensaire social métropolitain d’Ellinikon*, vidéo par Arte

dispensaire social métropolitain d'Ellinikon

dispensaire social métropolitain d’Ellinikon

* Nous nous permettons de « corriger » le terme « Centre médical et social » utilisé par Arte, afin d’éviter la confusion avec les « Centres de Santé », structures institutionnelles et officiellement reconnues en tant que telles en France. Pour utiliser ses propres termes, la structure solidaire en question s’appelle « Dispensaire social métropolitain d’Ellinikon ».

Giorgos Vichas, son principal animateur, va intervenir à la « Soirée de projections, de débats et de solidarité avec la Grèce qui résiste », le samedi 23 mars, à partir de 17h00, à l’Espace Maurice Nilès, 11, rue du 8 Mai 1945, Bobigny (métro, ligne 5, station Bobigny-Pablo Picasso, tramway, ligne T1, arrêt La Ferme)

  Lire la suite

Soirée de projections, de débats et de solidarité avec la Grèce qui résiste

Le samedi 23 mars, à partir de 17h00, 

à l’Espace Maurice Nilès,

11, rue du 8 Mai 1945, Bobigny

(métro, ligne 5, station Bobigny-Pablo Picasso, tramway, ligne T1, arrêt La Ferme) 

au programme :

koinwniko_iatreio

Face à la crise sanitaire, solidarité concrète avec les dispensaires sociaux grecs

– présentation des dispensaires sociaux et débat en présence de Giorgos Vichas, médecin et animateur du dispensaire social d’Ellinikon-Athènes.

– présentation du collectif «Solidarité France-Grèce pour la Santé» et de ses initiatives en cours et à venir.

catastroikaadd4
La crise comme pretexte pour la liquidation totale d’un pays

– projection du film Catastroïka en présence de son réalisateur, Aris Chatzistefanou.

– débat autour du processus de privatisation des services publics et des biens communs. Lire la suite