Ils essaient de légaliser les tortures – arrêtons-les !

par le Réseau pour les droits politiques et sociaux (source : http://diktio.org/node/857)

23069_1

La publication des photographies des inculpés de Kozani constitue un saut qualitatif à l’entreprise de fascisation de la société grecque. Les tortures ne sont pas inconnues aux postes de police. En particulier ces dernières années, les années du mémorandum et de l’hystérie contre l’immigration : les bastonnades, les maltraitances, les outrages des policiers contre les détenus tendent de devenir un phénomène habituel.

Mais pour la première fois, grâce à la publication des photographies des inculpés de Kozani, lourdement frappés, le pouvoir se montre fier de ses exploits et revendique publiquement son droit d’enfreindre la loi au nom de la défense de la légalité. Le régime du mémorandum ne veut plus dissimuler qu’aux postes de police la violence règne. Il veut exposer et légitimer les tortures. L’objectif est de terroriser  la société.  Le régime qui a commencé  à s’enliser dans le spiral de la violence avec l’assassinat d’Alexandros Grigoropoulos, fait maintenant tout son possible pour le retour aux supplices moyenâgeux.

La construction d’un mouvement subversif de masse qui mettra des barrières à la barbarie ne constitue pas seulement un devoir politique. C’est une action élémentaire de défense de la civilisation.
Athènes, 3/2/2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s