Bulletin d’informations du 24 novembre 2012 en Grèce, by Krot on Mixcloud

http://news.radiobubble.gr/2012/11/bulletin-dinformations-du-24-novembre.html

Bulletin d’informations du 24 novembre 2012 en Grèce

You can find the same text in english here: The Greek news bulletin 17 – 24 November 2012

1. Encore une manifestation s’est déroulée dimanche 18 novembre à Halkidiki, dans le nord de la Grèce, contre un projet de mise en place d’une mine d’or, qui provoquerait une catastrophe environnementale majeure. Le projet est dirigé par le magnat grec Bobolas et l’entreprise canadienne Eldorado Gold; au cas où le projet se réalise, il va générer une déforestation massive et une pollution irreversible au niveau des aquifères locaux. Lors de la concentration des manifestants, il y a eu une certaine tension entre ceux qui supportent le projet et ceux qui sont contre. La manifestation contre a été massive, de presque 3000 personnes, mais cette fois les manifestants ont choisi de ne pas essayer d’arriver jusqu’au chantier, ce qui aurait généré des affrontements violents, étant donné que 17 divisions de CRS avaient été déployées dans la forêt. Ils sont alors restés aux alentours du village, oú ils se sont rassemblés.

2a. Selon une directive interne du Ministère des Reformes Administratives, tous les services du secteur public devraient effacer du registre les noms des fonctionnaires, qui se trouvent sur la liste de ceux qui seront mis en congés de durée non déterminée obligatoire, pour ensuite être licenciés. Il s’agit d’une directive non conforme à la procédure prévue par les règles du secteur public et qui ne prend pas en compte les besoins du secteur public en matière de personnel.

Le syndicat des administrations locales a directement réagi en organisant des manifestations et des occupations des administrations régionales et locales dans plusieurs villes du pays, ainsi qu’un rassemblement protestataire devant le Ministère compétent. Ils ont aussi occupé les Ministères de la Santé et de l’Environnement pendant plusieurs heures.
Des réactions pareilles ont été organisées aussi par les Universités, où plusieurs grèves et arrêts de travail ont eu lieu au cours de la semaine. La Conférence des recteurs a dénoncé à l’unanimité les projets du gouvernement concernant le congés indéterminé obligatoire des fonctionnaires, comme anticonstitutionnels et se sont proposés de démissionner collectivement.Jeudi 22 novembre, le syndicat du secteur public ADEDY a organisé un arrêt de travail et une manifestation vers le Ministère de la Reforme Administrative.

2b. Le personnel de IKEA (branche d’Athènes) s’est mis en arrêt de travail spontané, mardi 20 novembre, quand la direction les a obligés de signer des contrats individuels, imposant des coupes de salaires de 11-15%. Une telle diminution qui signifierait que des employés plus âgés que 40 ans, recevant des salaires de 480 euros, seraient obligés de signer une diminution de salaire de 15%. Les nouvelles “règles” ne seront pas appliquées aux chefs, mais seulement aux employés. Les employés ont été en grève mercredi et jeudi. Les demandes des employeurs ont déjà été acceptés par les employés d’autres branches IKEA. Seule la branche d’Athènes a réagi.

Des protestes ont eu lieu aussi dans d’autres entreprises, comme le grand magasin de cosmétiques Hondos, la compagnie Phonemarketing, la télévision cable Nova, le fournisseur internet Forthnet etc. En ce qui concerne spécialement la compagnie Phonemarketings, les employeurs entendent obliger les employés du call center travailler 8 heures par jour pour 130 euros par mois.

Dans un contexte Ikea et Citigroup ont annoncé qu’ils allaient réduire leur présence dans le pays.

3. Un rapport de la Banque Mondiale montre que la mortalité infantile a augmenté en Grèce de 3‰, en touchant le niveau des années ‘50. De même l’espérance de vie a baissé de 3 ans depuis 2010 et il est estimé qu’elle va baisser de 7 ans de plus d’ici 2015. En plus la police grecque a publié des statistiques qui montrent une augmentation de 37% des suicides depuis 2010.

4. Des antifascistes ont attaqué dimanche les bureaux de l’Aube Dorée dans une municipalité d’Athènes et dans une ville de la province. Une manifestation antifasciste s’est déroulée dimanche à Agrinio, dans l’ouest de la Grèce, contre l’inauguration des nouveaux bureaux de l’Aube Dorée. A la riposte des fascistes, de la violence a éclatée, ce qui a emmené à 22 détentions et 2 arrestations.

Mardi, les immigrants détenus au camp de Corinthe ont déclenché une proteste à cause de manque d’eau chaude dans le camp. Les immigrants ont refusé de retourner aux cellules et ont bloqué les entrées avec leurs lits. La police anti-émeute a intervenu et il est signalé que les immigrants ont été battus.

Une autre révolte d’immigrants a éclaté vendredi au camp de détention de Komotini. La police a intervenu et il y a eu des officiers blaissés. Certains ont communiqué des tirs d’arme aussi.

Encore deux attaques de l’Aube Dorée sont mentionnées, tandis qu’ il a été communiqué que dans une ville de la province, des membres du groupe nazi se sont précipités au soutien de l’employeur d’une chaîne de supermarchés, contre ses employés qui ont participé à la grève générale le 7 novembre.

Aujourd’hui 24 novembre, une autre manifestation antifasciste est aussi organisée à Athènes.

5. Les détails de l’implémentation du Mémoprandum II sont en train d’être réglés par des actes de contenu législatifs. Il s’agit de détails liés à des reformes structurelles, l’ajustement fiscal et les nouvelles dispositions pour les retraites et les salaires. Selon le premier acte, publié dimanche 18 novembre, le Ministère des finances est transformé en “hyper-ministère”, superposé aux autres Ministères, acquérant le droit d’imposer des mesures d’austérité, de façon automatique, s’il s’agit de mesures liées à l’ajustement fiscal. Le deuxième acte signé par le Président de la République et le Premier Ministre, règle des coupes de salaires et pensions et annule la possibilité d’exemption pour les pensions très basses et les personnes handicapées.

Le gouvernement a été fortement critiqué par l’Opposition, puisque l’acte de contenu législatif est un instrument légal qui, selon la Constitution, devrait étre utilisé à des cas exceptionnels, comme une guerre ou une catastrophe naturelle majeure.

6. Selon un article du journal To Vima (pro-gouvernement et pro-mémorandum), la police et l’agence de renseignement grecs ont admis qu’ils surveillent 50000 lignes téléphoniques. L’article prétend que la surveillance a augmenté de 70% au cours de la dernière année.

7. Les trois syndicalistes arrêtés lors de la mobilisation contre le représentant de la Chancelière allemande, le 15 novembre à Thessalonique, se sont présentés au Tribunal la semaine passée. Il s’agit de deux employés de l’administration locale et un enseignant, accusés d’avoir commencé des affrontements. Le syndicat des enseignants a fait un arrêt de travail en solidarité avec leur collègue arrêté, et une grande manifestation de solidarité. Le procès a été reporté au 28 novembre.

8. Samedi 17 Novembre, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes, en guise de commémoration de la révolte de l’Ecole Polytechnique contre la dictature en 1973. Plus que 20000 personnes ont manifesté à Athènes, 10000 à Thessalonique et plusieurs dans d’autres villes.

Comme d’habitude les slogans portaient contre le fascisme, mais cette année aussi contre l’austérité et en solidarité avec Gaza.

La présence policière a été impressionnante, avec plusieurs milles de policiers déployés au centre d’Athènes et une triple chaîne de CRS devant l’Ambassade des Etats-Unis, destination traditionnelle de cette manifestation.

Cette année, les manifestants, à l’initiative des membres du Parti Communiste, ont décidé de continuer jusqu’à l’Ambassade d’Israël, pour protester contre le bombardement de Gaza. La police a bloqué la route donnant accès à cette destination, suite à des instructions du Ministère de l’Ordre public. Suite à des négociations menées surtout par le Parti Communiste, Ministre et police ont cédé et la manifestation a pu continuer son chemin.

A Patras, des tensions ont eu lieu et un étudiant a été sérieusement blaissé.

A Athènes, après le blocage au niveau de l’Ambassade américaine, une partie de la manifestation, notamment le bloc anarchiste a changé de route et s’est dirigé vers le quartier d’Exarcheia, ou une certaine tension a mené 95 détentions.A Thessalonique, les étudiants se sont regroupés devant l’Université avec l’intention d’occuper le bâtiment d’administration, mais la police anti-émeute les a encerclés, des affrontements ont eu lieu et 20 étudiants ont été détenus.

Pour plus d’info en anglais ici: The Greek news bulletin 17 – 24 November 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s