Film m’animation: À qui profite la dette publique belge?

belga.be, par Loïc Struys

Les syndicats FGTB wallonne et FGTB Bruxelles lancent une nouvelle campagne, baptisée « A qui profite la dette? », afin de sensibiliser le public au poids de la dette et surtout connaître la nature même de la dette publique, ont annoncé mercredi, lors d’une conférence de presse, les deux branches du syndicat socialiste. Pour ce faire, le collectif a réalisé un animation explicative, avec en vedette, le duo Frederic Janin et Stefan Liberski. Site internet, campagne d’affichage, animation didactique et appel aux citoyens. Les FTGB wallonne et bruxelloise se sont donné les moyens pour « lever l’écran de fumée » sur la dette publique belge.

« Briser le tabou de la dette ». Telle est la démarche des deux branches syndicales qui, en association avec le Comité pour l’annulation de la dette du Tiers-Monde (CADTM) et le Centre d’éducation populaire André Genot (CEPAG), viennent de lancer une campagne réclamant un audit de la dette publique de la Belgique. La FGTB veut, à l’instar d’autres organisations en Europe, sensibiliser le public au problème, connaître la nature de la dette publique, « se réapprorier le débat » et « savoir si c’est vraiment à nous de payer l’addition ».

« Pourquoi la dette a-t-elle explosé? »
« Nous voulons montrer aux gens les raisons qui ont conduit le pays à avoir cette dette. La population est persuadée que la dette est légitime. En effet, quand vous avez une dette, vous la payez. Mais, nous voulons montrer qu’elle n’est pas légitime », explique Eric Toussaint, président du CADTM. « Pourquoi la dette n’a pas baissé lors des années de croissance et pourquoi a-t-elle ensuite explosé? ». « En 2007 au début de la crise, on a beaucoup entendu qu’il était injuste de la faire payer aux gens. Or, les promesses de régulation n’ont pas été tenues par le monde économique et bancaire et les politiques d’austérité ont été instaurées. Depuis 2009-2010, on a des budgets d’austérité et une accumulations de décisions qui sont des marches en arrière pour la couverture sociale ».

« Le budget 2013 n’échappe pas à ce constat. On a l’impression que cela va en Belgique mais nous avons une succession de budgets douloureux », souligne le président de la FGTB Wallonne, Thierry Bodson, pour qui la population ne doit pas payer les erreurs du monde financier et politique. Le syndicat socialiste s’est donné les moyens pour lancer une vaste campagne de sensibilisation. Outre un site internet, des affiches, un livre ou des débats-conférences, le collectif a mis sur pied un dessin animé didactique doublé par le célèbre duo Janin-Liberski (ex-Snuls, JAADTOLY). Il souhaite que le débat initié puisse aboutir à un véritable audit de la dette. À ce titre, un appel aux citoyens est lancé sur le site internet.

et voici le petit film d’animation:

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s