Face aux attaques criminelles des néo-nazis grecs, soutenons le théâtre athénien Chytirio!

Par ce texte nous avons voulu exprimer notre soutien à une troupe de théâtre athénienne menacée par l’Aube dorée (les néo-nazis grecs). Celle-ci agissant de concert avec des intégristes chrétiens a réussi à empêcher à deux reprises la représentation d’une pièce jugée ‘blasphématoire’, Corpus Christi de Terence Mac Nally. Après avoir pris pour cible les étrangers et leurs soutiens solidaires, l’Aube dorée étend son champ d’action et entend imposer sa loi à toute la société et même au domaine de  la culture et de  la création.  Nous étions décidés de ne pas laisser ce haut-lieu de la cité qu’est le théâtre sans défense face aux attaques criminelles des néonazis. Mais nous arrivons trop tard. Une dernière représentation programmée pour le 1 novembre a dû être annulée suite aux violences perpétrées par les néonazis et les intégristes chrétiens. Le metteur en scène et la responsable du théâtre ont annoncé qu’ils suspendaient les représentations afin de ne pas mettre en danger les spectateurs violemment pris à partie  et les comédiens ayant reçu de menaces de mort.

Le jeudi 11 octobre un groupe d’une centaine de personnes a encerclé le théâtre de Chytirio à Athènes et violemment empêché le déroulement de la première d’une pièce prétendument blasphématoire : Corpus Christi de Terence Mac Nally. La foule, composée d’intégristes chrétiens et de membres du parti néo-nazi Aube Dorée, députés inclus, a vilipendé, insulté et menacé les acteurs et les spectateurs, et agressé un journaliste qui prenait des photos. Le tout s’est déroulé sous le regard bienveillant de la police grecque qui, après des heures de siège, a fini par procéder à quelques interpellations, dont une ‘révoquée’ par l’intervention d’un député du parti néo nazi qui a sorti du fourgon de police une des ses ouailles sans être le moins du monde inquiété par les policiers qui assistaient à la scène. L’avant-première du 4 octobre avait été aussi annulée à la suite de manifestations de protestation. Le metteur en scène, Laértis Vassiliou, ne cesse de recevoir des menaces de mort et des insultes dépassant le seuil de l’obscénité. Il est devenu la cible des  néonazis, non seulement en tant qu’auteur d’un acte prétendument  blasphématoire, mais aussi en tant que  gréco-albanais, ce qui lui a valu des insultes haineuses telles que « Albanais, ça va être ton tombeau, tu ne pourras pas nous échapper,  nous allons te brûler vif, va faire la même chose chez les musulmans ». Grâce à une manifestation de soutien, une première représentation a finalement pu avoir lieu le vendredi 12 octobre. Le 25 octobre le théâtre a été de nouveau encerclé par des intégristes chrétiens et les néonazis qui barraient la route aux spectateurs en insultant et agressant ceux d’enter eux qui essayaient de frayer un passage vers le théâtre. Mais ils ne sont pas arrivés à leurs  fins  car une cinquantaine de spectateurs ont réussi à gagner la salle (dont au moins deux portant les marques d’agression physique) et la représentation a eu lieu – une autre est prévue pour jeudi 1 novembre. Notons au passage que le métropolite du Pirée Sérafim,  accompagné des quatre députés de l’Aube dorée, a déposé plainte contre la troupe pour blasphème et atteinte au sentiment religieux.

Loin d’être isolés, ces faits s’inscrivent dans un contexte plus général de violences criminelles où l’Aube dorée procède à des véritables pogroms persécutant, agressant et assassinant des étrangers, incendiant leurs boutiques et leurs appartements, le tout en collusion avec la police et en toute impunité.  Rappelons que le gouvernement grec avait lancé au milieu de l’été l’opération Zeus l’hospitalier organisant des rafles,  pendant lesquelles la police effectuait des interpellations violentes relevant du délit de faciès, et envoyant ceux qui n’avaient pas de titre de séjour aux camps de rétention pour étrangers  qui se multiplient partout dans le pays. Cette situation ne saurait être tolérée.

Nous, signataires de cet appel, avons décidé de constituer un comité de soutien au théâtre Chytirio. Nous tenons à exprimer notre solidarité pleine et entière à Laértis Vassiliou et à l’ensemble de la troupe. Nous exigeons que la liberté d’expression et celle de création soient respectées et  protégées et que les autorités grecques fassent le nécessaire pour que les représentations puissent se dérouler sans incidents. La sécurité de toute l’équipe du théâtre Chytirio et des spectateurs doit être assurée. Nous exigeons également que les droits démocratiques et les libertés de tous – grecs ou étrangers – soient respectés. Il est grand temps que les auteurs de ces actes de barbarie cessent d’agir en toute impunité. Il y va de l’avenir de la culture et de la démocratie en Grèce et en Europe.

Etienne Balibar (philosophe), Michele Bartolone (géomètre), Hervé Breuil, Lavoir Moderne Parisien, Anne-Laure Brisac (traductrice), Claude Calame (anthropologue et helléniste à l’EHESS), Solène Derrien, Agnès Echenes (chercheuse CNRS), Maria Efstathiadi (écrivaine), Philippe Hagué (coordinateur de production), Jason Karaïndros (artiste plasticien, professeur Beaux-Arts Rouen/Le Havre), Yannis Kokkos (metteur en scène), David Langlois-Mallet (journaliste), Etienne Lepage (auteur), Michael Löwy (sociologue, philosophe, EHESS), Dido Lykoudis (comédienne), Ariane Mnouchkine (Théâtre du Soleil), Jean-Luc Nancy (philosophe), Blandine Pélissier (comédienne, traductrice de théâtre, metteure en scène), Anne Plouzennec (Lavoir Moderne Parisien), Mathieu Potte-Bonneville (président du Collège International de Philosophie), Lorenda Ramou (pianiste), Cristina Semblano (économiste), Sapho (chanteuse, écrivaine), Iro Siafliaki (cinéaste), Vicky Skoumbi (rédactrice en chef de la revue grecque αληthεια), Frank Smith (écrivain), Michel Surya (éditions Lignes), Bruno Tackels (philosophe et journaliste), Eleni Varikas (professeure émérite, Université Paris VIII, chercheuse CNRS), Michel Volkovitch (écrivain, traducteur), Heinz Wismann (philologue, philosophe, EHESS), Monica Faizang (Assistante de vie scolaire), Bernard Fainzang (Inspecteur de l’Éducation Nationale), Francis Cransac (directeur du festival Rencontres d’Aubrac) …

Suit une liste de liens avec des informations supplémentaires

Sur Chytirio et l’Aube dorée: https://initiativegrecqueaparis.wordpress.com/2012/10/12/lattaque-des-neo-nazis-et-des-integristes-chretiens-au-theatre-chytirio/

http://www.youtube.com/watch?v=BB5CbMMHVBg&feature=player_embedded

Sur les violences racistes, l’escalade de la répression étatique et la collusion Aube dorée / Police grecque: http://www.mediapart.fr/journal/international/231012/grece-pourquoi-les-neonazis-ont-pu-progresser

http://1againstracism.gr/racist-violence-recording-network-findings/

http://www.bbc.co.uk/news/world-20068145

http://borderlinereports.net/2012/10/25/report-golden-dawn-1980-2012-the-neonazis-road-to-parliament/

http://www.guardian.co.uk/world/2012/oct/26/golden-dawn-greece-far-right

http://www.guardian.co.uk/world/2012/oct/26/golden-dawn-infiltrated-greek-police-claims

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/grece-un-jeune-sans-papier-tue-dans-une-agression-xenophobe_1148795.html

https://initiativegrecqueaparis.wordpress.com/2012/10/27/un-depute-neo-nazi-lit-un-passage-des-protocoles-des-sages-de-sion-au-parlement-grec/

http://www.guardian.co.uk/world/2012/oct/09/greek-antifascist-protesters-torture-police, le même en français: http://actualutte.com/des-militants-anti-fascistes-tortures-par-la-police-apres-des-affrontements-avec-laube-doree/

http://www.presseurop.eu/fr/content/article/2607371-les-nazis-du-xxie-siecle

et pour un début d’analyse: https://initiativegrecqueaparis.wordpress.com/2012/10/25/grece-comment-combattre-un-etat-dexception-permanent-par-vicky-skoumbi/

3 réflexions au sujet de « Face aux attaques criminelles des néo-nazis grecs, soutenons le théâtre athénien Chytirio! »

  1. Des chrétiens, apparement il est dit, pourtant Jesus a dit aimez vous les uns, les autres, c’est la base. Je croit qu’il est important de ne pas considérer comme chrétiens les personnes qui au nom d’une religion crache un discours de haine, et pire s’allie avec l’aube dorée. C’est une inculture puissante, qui est prise par ces gens là, et pourtant je ne suis pas chrétiens. Quand à l’installation d’une dictature de l’aube dorée progressive, on se rend compte du moins du témoignage extérieur que l’on a et de l’intolérance très profonde de ce partis vis-à-vis de l’espèce humaine.

  2. Ping : Face aux attaques criminelles des néo-nazis grecs, soutenons le théâtre athénien Chytirio! | théâtre in and off | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s