14 novembre : contre l’austérité, pour la solidarité !

http://www.audit-citoyen.org/

Le 14 novembre, pour la première fois en Europe, une grève générale internationale est organisée par le mouvement syndical au Portugal, en Espagne, en Grèce, à Chypre et à Malte, et soutenue par les mouvements sociaux et des partis politiques. Dans le même temps, la Confédération européenne des syndicats a lancé un appel à une journée d’action et de solidarité coordonnée en Europe.

Cette mobilisation exceptionnelle émerge au moment où, partout en Europe, les politiques d’austérité organisent la baisse des salaires et des pensions, la destruction des droits sociaux, de la négociation collective et des services publics, et provoquent récession, chômage, précarité et misère. Elle témoigne d’une convergence des mobilisations qui se sont construites dans de nombreux pays contre ces politiques imposées sans débat démocratique, et qui mènent l’Europe dans le gouffre.

En France, le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique mène depuis des mois une mobilisation unitaire pour dénoncer l’instrumentalisation de la dette publique et l’imposition de politiques d’austérité économiquement stupides, écologiquement irresponsables et socialement injustes – touchant de plein fouet les populations les plus précaires, femmes, jeunes, ouvriers, mal-logés, immigré-es. En septembre, il a organisé des mobilisations contre le Traité budgétaire pour provoquer le débat public que le gouvernement tentait d’esquiver.

Aujourd’hui, le gouvernement poursuit sur une voie sans issue, avec un budget d’austérité qui essaye désespérément de tenir l’objectif irréaliste d’un déficit public limité à 3 % du PIB en 2013. En cédant aux sirènes du patronat qui réclame un « choc de compétitivité », il poursuivrait, comme en Grèce en Espagne et au Portugal, sur la voie mortifère du dumping salarial et de la remise en cause des protections collectives.

En France comme en Europe, l’austérité doit cesser ! Ce n’est pas de purges budgétaires ou de concurrence exacerbée dont l’Europe a besoin, c’est de solidarité, d’une meilleure répartition des richesses, et de démocratie !

C’est pourquoi le Collectif appelle à participer aux manifestations organisées à l’initiative de l’Intersyndicale le 14 novembre. Au-delà du refus des mesures inacceptables imposées aux peuples d’Europe du Sud, c’est un appel à se battre pour une autre Europe, solidaire, écologique et démocratique !

Le 14 novembre et après, le Collectif contribuera à l’émergence de mobilisations à l’échelle européenne. Il participe et soutient le processus de l’Altersummit, qui sera lancé lors de la rencontre européenne à Florence du 8 au 11 novembre.

Le 14 novembre montre la voie : les mobilisations contre l’austérité doivent converger pour une Europe sociale et solidaire !

Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique

Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique (http://www.audit-citoyen.org/) est composé d’une soixantaine d’organisations associatives et syndicales, avec le soutien d’organisations politiques.

Une réflexion au sujet de « 14 novembre : contre l’austérité, pour la solidarité ! »

  1. Plus de 4 ans après, L’affaire des 3 Grecs passe enfin au tribunal des prud’hommes

    En 2008, 3 ouvriers grecs (Léo, Boris et Nikos) travaillant pour une sous traitance d’Aker Yard (chantier naval) étaient contraints de faire 19 jours de grève de la faim pour obtenir le paiement de leur salaire (du 14 mars au 1er avril 2008). Après le Décès de Nikos ( le 14 avril 2008, à son retour en grèce), Léonidas ( avec son avocate franco-grecque) a décidé de porter plainte aux prud’hommes de st nazaire contre STX (successeur d’Aker Yard) pour obtenir JUSTICE et REPARATION.
    Pendant 4 ans, Léo s’est battu- pour obtenir enfin la condamnation des pratiques couvertes par Aker Yard, pratiques qui s’apparentent à une forme d’esclavagisme moderne: pas de contrat de travail, non respect du code du travail, licenciement abusif et non paiement des salaires dûs…
    Cette affaire qui devait passer en jugement le 15 septembre 2011, a été renvoyée une première fois au 2 février 2012, puis au 7 juin 2012,
    Ce 7 juin, l’avocat de STX à tenté d’obtenir un nouveau renvoi en prétextant qu’il venait de recevoir(4 ans après!) les contrats de travail des 3 grecs (écrits en Allemand)…et qu’il avait besoin d’un nouveau délais pour les présenter au dossier..(*)
    Le tribunal a refusé cette manoeuvre dilatoire et enfin le procès a pu s’ouvrir. La plaidoirie de l’avocate de Léo a été brillante, émouvante et implacable…. Elle a décrit les conditions de travail et d’hébergement des travailleurs grecs (insalubrité, horaires déments, ),Elle a détaillé les multiples entorses au code du travail ( pour preuve, les constats de l’inspection du travail)…
    Elle a démontré l’entière responsabilité d’AKER YARD,
    1)comme donneur d’ordre , Aker avait le devoir de veiller au respect de la législation française, en ne le faisant pas, elle se faisait complice de pratiques scandaleuses…
    2)comme bénéficiaire de ces « montages » illégaux qui lui permettent d’obtenir de la main d’oeuvre à bas coût,
    Leo est intervenu pour dire que la grève de la faim, avait été le seul recourt possible pour affirmer leur dignité d’hommes et de travailleurs face au mépris de leur employeur, l’indifférence des pouvoirs publics et des autorités … Il a rappelé aussi les nombreuses intimidations, pressions et menaces dont ils ont été l’objet. Heureusement, a-t-il souligné, il y a eu le soutien chaleureux de la CGT et du collectif de solidarité….
    L’avocat de STX, lui au contraire a tenté de laver Aker Yard/STX de toute responsabilité…
    Voici comment il à répondu à l’argumentation de l’avocate des 3 grecs (un chef d’oeuvre de mauvaise foi!)
    Absence de contrat de travail?…= absence de preuve qu’il existait un lien de subordination entre Aker et les salariés

    Badges des salariés au nom d’Aker?…C’est normal, car tous ceux qui rentrent sur le chantier doivent avoir un badge, mais ce badge est géré par la sous traitance…
    Au bout de 19 jours de grève de la faim, Aker règle les salaires dûs ?…Ce n’est pas la preuve que Aker avait une responsabilité envers les 3 travailleurs grecs… c’est un « geste humanitaire » rendu nécessaire par la « défaillance du sous traitant ».!
    Puis il a contesté la compétence du tribunal dans cette affaire. Absence de compétence territoriale et de droit.. puisque les sous traitances étaient des entreprises basées en Allemagne et dépendant du droit Allemand!!!
    L’avocate de Léo a aussitôt dénoncé cette nouvelle manoeuvre: cette contestation de la compétence du tribunal qui aurait dû être soulevée au début de la procédure est totalement irrecevable légalement ( ce qui a été noté par le greffe).
    Le jugement a été mis en délibéré le 27 septembre 2012

    Ce 27 septembre 2012, le président des prud’hommes nous a annoncé que les juges salariés et les juges patronaux n’ayant pas pu se mettre d’accord, l’affaire ira en DEPARTAGE . C’est à dire qu’il y aura un nouveau procès sous la houlette d’un JUGE PROFESSIONNEL (juge départiteur) assisté des 4 juges prud’hommaux.

    Ce procès est fixé au

    17 DECEMBRE 2012 à 10h30

    au tribunal d’instance de St Nazaire ( palais de justice)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s