CDS : Positions nues sur Dette Souveraine désormais interdites en zone euro, par Paul Jorion

Les positions nues sur les Credit-Default Swaps portant sur de la dette souveraine seront interdites en zone euro à partir de demain.

Bonne nouvelle : on se souvient du rôle déclencheur qu’avaient joué ces positions spéculatives sur le début de la crise dans la zone euro, la spéculation à la baisse sur la valeur de la dette souveraine grecque ayant utilisé ces positions nues sur CDS comme moyen de grossir artificiellement le montant de la prime de risque inclue dans le coupon (le taux) des instruments de dette émis par la Grèce, précipitant la chute de celle-ci (si cela ne vous dit rien, relisez par exemple l’un de mes billets : Cronos dévorant l’un de ses enfants, mon intervention sur BFM Radio, le lundi 8 février 2010: http://www.pauljorion.com/blog/?p=7775 ).

L’Expansion consacre à cela ce matin, un article largement inspiré d’une dépêche de l’Agence France Presse : CDS ventes à découvert : deux techniques spéculatives désormais mieux encadrées:  http://lexpansion.lexpress.fr/economie/cds-ventes-a-decouvert-deux-techniques-speculatives-desormais-mieux-encadrees_356188.html

On lit par exemple dans cet article (j’ai conservé le sous-titre, à mi-citation) :

Pour Frédérik Ducrozet, économiste au Crédit Agricole, « cette mesure est largement anticipée depuis un an, les investisseurs ont eu largement le temps de se débarrasser de leurs CDS +à nu+ et de se couvrir. L’entrée en vigueur devrait donc n’avoir qu’un faible impact ».

GOUTTE D’EAU

D’autant que ce marché n’est qu’une goutte d’eau par rapport à l’immensité du marché obligataire.

Les encours actuels sur les CDS en France s’élèvent à 15,4 milliards d’euros, un montant dérisoire face aux 1.400 milliards d’euros d’obligations d’Etat actuellement en circulation, selon les chiffres de Natixis.

« Goutte d’eau » ? « Montant dérisoire » ? Quel rapport entre les volumes de positions de CDS et ce dont on parle ? c’est le montant de la prime du CDS (sur lequel influent les positions nues prises) qui sera interprété par les marchés comme indicateur de risque et donc étalon de la prime de risque comprise dans le coupon (le taux) exigé des pays émetteurs de dette.

Bonne nouvelle donc, mais quel besoin pour L’Expansion et l’AFP dont elle s’inspire, d’aller claironner une fois encore la propagande des spéculateurs ? Ceux-ci n’ont donc pas désarmé, et doivent se délecter de voir leurs arguments spécieux, étalés une fois de plus dans les journaux – alors que chacun se réjouit de les voir enfin (même si ce n’est que très partiellement) mis au pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s