Pétition à l’attention du Conseil Fédéral Suisse, par Comité de soutien au peuple grec-Genève

http://soli-grece.blogspot.ch/2012/09/petition-lattention-du-conseil-federal.html#more

Tout comme le fisc étasunien pour ses citoyens, le peuple grec a le droit de savoir qui cache son argent en Suisse. Le comité de soutien lance une pétition à l’attention du Conseil Fédéral afin de demander  -avec la même célérité dont il avait fait preuve pour le fisc étasunien- au gouvernement et aux organisations populaires de Grèce la liste des comptes dans les banques suisses appartenant à des citoyens grecs. Signez et faites signer la pétition !

Pétition à l’attention du Conseil Fédéral
Mesdames, Messieurs,
Depuis quatre ans, le peuple grec est soumis à une cure d’austérité sans précédents.
Aujourd’hui, une partie considérable de la population, parmi laquelle un très grand nombre d’enfants, n’a plus accès à une nourriture en quantité et qualité suffisantes ni aux soins médicaux de base.
Le niveau de vie de la majorité de la population a été drastiquement réduit par des coupes successives dans les salaires et les retraites. De même, l’accès à l’éducation est réduit aussi bien par les coupes budgétaires massives que par la pauvreté qui oblige les enfants à travailler pour aider financièrement les familles à faire face à la situation.
Cet appauvrissement favorise le développement de forces politiques propageant la haine raciale et la violence et qui rappelle les heures les plus sombres de l’histoire européenne récente, celle du 20ème siècle.
Ces souffrances sont imposées au peuple grec par la troïka formée de l’Union européenne, l’UE, de la Banque centrale européenne, la BCE et du Fonds monétaire international, le FMI. En échange de versements au pays pour rembourser la dette auprès des banques européennes, ce sont des sacrifices toujours plus grands que la troïka exige.
Or, la dette publique de la Grèce n’est pas le fait d’une prétendue fainéantise des Grecs: elle résulte de toute une série de choix politiques et de facteurs économiques parmi lesquels l’évasion fiscale.
A elle seule, d’après l’hebdomadaire der Spiegel, l’évasion fiscale représentait en 2010
l’équivalent de deux fois et demie le PIB du pays, soit 550 milliards d’euros.
Une partie de cet argent, vous le savez, repose dans les coffres des banques suisses.
Echappant à tout impôt, il est à l’abri alors que ces mêmes banques bénéficiaires de ces dépôts et d’autres, contribuent à affamer encore plus le peuple grec.
Tout récemment, votre Conseil a transmis au fisc des Etats-Unis la liste des plusieurs milliers de citoyens étasuniens disposant de comptes dans les banques suisses. Ceci pour sauver les activités d’UBS aux Etats-Unis.
Aujourd’hui, nous vous demandons solennellement d’en faire de même pour contribuer
à sauver le peuple grec.
Nous soussigné-e-s nous vous demandons ainsi de transmettre -avec la même célérité dont vous avait fait preuve pour le fisc étasunien- au gouvernement et aux organisations
populaires de Grèce la liste des comptes dans les banques suisses appartenant à des
citoyens grecs.
Nom Prénom Adresse Signature
A renvoyer avant le 31 décembre à
Comité de soutien au peuple Grec, 6, rue Jacques-Grosselin, 1227 Carouge

 

Une réflexion au sujet de « Pétition à l’attention du Conseil Fédéral Suisse, par Comité de soutien au peuple grec-Genève »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s