« Athènes aurait triché sur ses fonctionnaires » – l’enfumage du Figaro et d’Alexia Kefalas

http://www.okeanews.fr/athenes-aurait-triche-sur-ses-fonctionnaires-lenfumage-du-figaro-et-dalexia-kefalas/

Alexia Kefalas « révèle » dans cet article du Figaro que « la Grèce aurait triché sur ses fonctionnaires ».

Enfumage ?

La « preuve » d’Alexia Kefalas : 2 rapports de la troïka « selon lesquels la Grèce aurait violé les accords signés avec ses créanciers publics en 2010-2011 en embauchant 70.000 fonctionnaires et 12.000 personnes dans des collectivités locales, alors que le gouvernement socialiste du Pasok s’était engagé à en licencier plusieurs milliers pour honorer ses engagements vis-à-vis de Bruxelles.«

Alexia Kefalas : « Résultat, les chiffres sont confondants. En 2010, 53.000 fonctionnaires ont pris leur retraite. Ce à quoi il faut ajouter 40.000 départs en 2011. Or le rapport que Giorgos Zannias devait transmettre à son successeur, le banquier Vassilis Rapanos, révèle qu’il y a toujours officiellement 692.000 fonctionnaires, soit le même chiffre qu’en 2010 et la réduction nette n’a été en réalité que de 24.000 employés. »

Le rapport de la troïka sur les fonctionnaires est disponible ici. Il est d’ailleurs étonnant qu’il ne soit pas lié à l’article du Figaro. A moins qu’il ne contredise les allégations de Mme Kefalas, qui, rappelons-le, a également expliqué récemment que le salut des membres de l’Aube Dorée en Grèce n’avait rien à voir avec le salut nazi mais était le salut sparte historique. Étrange quand on sait que cette justification est également celle prônée par l’Aube Dorée.

Mais passons.

Reprise des éléments de « preuve » d’Alexia Kefalas : « Or le rapport (…) révèle qu’il y a toujours officiellement 692.000 fonctionnaires ».

Faux et c’est … la troïka qui le dit : le nombre de fonctionnaire total est passé de 692 301 fin 2010 à 668 035 fin 2011soit une baisse de 24 266 (pages 6 & 7 du rapport de la troïka). Pour être plus précis, le nombre de fonctionnaires se décompose en deux grands ensembles :

– Les fonctionnaires des différents ministères et administrations publiques (présidence, défense, culture, agriculture etc) dont le nombre est passé de 446 789 fin 2010 à 426 449 fin 2011, soit une baisse de 20 340 fonctionnaires ;

– Les fonctionnaires des collectivité locales, des hôpitaux et de la sécurité sociale, dont le nombre est passé de 245 512 fin 2010 à 241 586 fin 2011, soit une baisse de 3926 fonctionnaires.

Mais revenons sur le « papier » d’Alexia Kefalas : « la Grèce aurait violé les accords signés avec ses créanciers publics en 2010-2011 en embauchant 70.000 fonctionnaires et 12.000 personnes dans des collectivités locales ».

Faux et c’est encore … la troïka qui le dit : il y a effectivement eu des embauches de fonctionnaires. Bien loin des 70.000 cité pas Kefalas. Le nombre exact est de 34 396 mais ce nombre inclut également des transferts de fonctionnaires :  21 775 transferts. Les embauches seraient donc de 12 621.

Et le document de la troïka (page 2) ne confirme que 4 885 embauchent excessives.

Nous sommes donc bien loin des allégations d’Alexia Kefalas… une fois de plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s