Ce n’est rien : Le témoignage d’un vieil homme épileptique resté sans médicaments

La crise que traverse la Grèce actuelle prend de plus en plus des dimensions d’une crise humanitaire. L’argent manque d’un peu partout et cette cessation des paiements; un peu particulière, frappe directement le domaine le plus sensible d’une société. La santé. Toutes les institutions sanitaires, les hôpitaux et les pharmacies, se trouvent dans l’incapacité de répondre aux besoins des patients.  Notamment les pharmacies n’acceptent plus de procurer des médicaments aux patients que si ils sont payés en liquide. Ainsi de nombreux patients qui n’ont pas les moyens de payer cash leur traitement et souffrent des maladies graves risquent leur vie.  Christina Tsamoura a été ce matin témoin de ce type de situation. Voilà ce qu’elle nous raconte: 

« Alors que je passais en scooter par une petite rue à Melissia il y a un instant, j’ai trouvé allongé sur la route, sous un soleil brûlant, un vieil homme qui demandait de l’eau. Je suis arrêtée et deux femmes de l’immeuble d’en face ont suivi pour m’aider à le soulever. Un monsieur qui nous a vu nous a apporté une chaise. Le vieil homme assis et protégé du soleil,  essayait de récupérer ses forces et de répondre en même temps à nos questions:

-Que s’est-il passé? qu’avez-vous ressenti monsieur?

-Rien ne vous inquiétez pas, je suis épileptique… j’ai eu une crise, ce n’est rien

-Vous ne prenez pas de médicaments monsieur?

-Si si j’en prend! mais  je n’en ai pas pris aujourd’hui, ce n’est rien, ce n’est rien….

– Souvenez-vous  comment s’appellent les médicaments? je pourrais vous les apporter tout suite si vous voulez!

– Non merci, ce n’est pas possible… Vous voyez, je suis sans ressources et les médicaments coûtent très cher. Les pharmacies ne me les donnent plus … Ce n’est rien (il s’est mis à pleurer) .Ça fait une semaine que je suis resté sans médicaments

– Mais combien coûtent, les médicaments?

– 180 euro mais ils me suffisent pour un traitement de six mois (il essuie ses yeux). Je suis allé à la pharmacie de mon quartier, là où on me connaît. Je leurs ai proposé de me les procurer à crédit et une fois que je trouve de l’argent, je leur paierai.  Ils ont refusé. Je suis sans ressources (il recommence à pleurer). Ce n’est rien…

-Où habitez-vous monsieur?

-A Nea Ionia
-Comment êtes-vous arrivé ici?
-Je suis venu pour travailler, pour élaguer les arbres d’un jardin. Je n’ai pas réussi à faire mon travail. Les arbres étaient trop grands. Je suis parti. J’ai essayé de rentrer à la maison. Voilà c’est tout. Ne vous inquiétez pas, ce n’était qu’une crise. Merci, ce n’est rien.  Ce n’est rien.. »

Christina Tsamoura

 

2 réflexions au sujet de « Ce n’est rien : Le témoignage d’un vieil homme épileptique resté sans médicaments »

  1. qu’attendez vous les gens de tous les pays ‘le monde perd ses vertues’ , la fraternité nous quitte que doit on faire pour que nos gouvernants respectifs trouve des solutions au lieu de vouloir obstinément payer une dette oganisée par des banques privées alors que des hommes de l’ordinaire vont mourir pour que prospère une oligarchie de milliardaires n’y a t’il pas plus urgent réfléchissez vous qui vous dites grands des petits des imbles vont mourir pour votre cupidité soyez
    enfin a la hauteur de votre tache faites face a l’essenciel pour revoir de vos peuples les sourires

    ………………………………………………………………………………………………..Joel Cholet

    • Bien dit Joel ;j usqu ou allons nous nous laisser ecraser,sans rien dire,exploiter,affamer,il faut que les hommes de tout pays s unissent pour mettre fin a cette societé inhumaine dans laquelle on nous oblige a vivre.Arretons de consommer a outrance,d obeir comme des chiens bien dressés,d idolatré le pouvoir de l argent.Retrouvons les vrais valeurs de l ame humaine,amour,bonté,compassion,tolerance,entraide,amitié,ect…….tout ce qui fait de l homme ,un HOMME et pas un esclave docile aux pieds de ses maitres!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s