Athènes sous le choc: Un nouveau cas de suicide

http://www.theinsider.gr/index.php?option=com_content&view=article&id=19169%3Alegomai-antonios-perris-i-sygklonistiki-epistoli-toy-aytoxeira&catid=3%3Asociety&Itemid=41

Antonios Perris avait 60 ans et il était musicien. Il s’occupait de sa mère (90 ans), atteinte de la maladie d’Alzheimer et que les maisons de soins refusaient de prendre en charge. Lui-même avait des problèmes de santé. Il vivait en situation confortable jusqu’à la crise. Le 23 mai, il écrit sur le site de paroles de chansons stixoi.info, un résumé de sa situation et une chanson de protestation. Il explique n’avoir plus d’argent du tout, rien à manger, et que plus aucune solution ne lui avait restée. Dans la conclusion de sa petite lettre, il accuse ouvertement les puissants de la terre qui ont créé la Crise économique.

Le 24 mai, il pousse sa mère dans le vide et se jette à sa suite.

Voici sa lettre et son poème traduit du grec

 

« Je m’appelle  Anthony Perris. Depuis 20 ans je m’occupe  de ma mère de 90 ans. Il y a 3 à 4 ans elle souffre de la maladie d’Alzheimer et  a commencé à présenter de crises de schizophrénie ainsi que d’autres  problèmes de santé.  Les maisons de soins pour les personnes âgées ont refusé de l’accepter  car elles ne peuvent pas soigner ce type des patients.

Surpris de la crise économique, je n’avais pas prévu d’avoir assez d’argent dans mon compte.Propriétaire de biens immobiliers que j’essaye hélas de vendre à très bas prix, pour m’en sortir, je n’ai  plus d’argent du tout. Nous ne pouvons plus manger et ma carte de crédit avec un taux d’intérêt de 22% est pleine, alors que je dois faire face à d’autres frais quotidiens. Ma vie alors, est devenue un véritable cauchemar  Ces derniers temps j’ai  malheureusement moi même de problèmes de santé graves. Je n’ai pas de solution devant moi. J’ai une fortune immobilière suffisante, mais pas d’argent. Alors qu’est-ce qu’on fait sans nourriture; Quelqu’un, connaîtrait-il une solution.?
Vous, les hommes puissants de la terre, pour avoir créer de la crise économique vous méritez la pendaison. Et là encore on est loin d’avoir fait justice »

Voici une traduction de la chanson  qu’il nous a laissée

Qu’aucun d’entre eux ne reste plus

Si tu veux construire ce monde

tu dois en changer la structure,

d’abord à cause de notre inaction

notre décadence nous anéantit,

les bandits nous gouvernent,

les banquiers et les prédateurs

et tous leurs serviteurs.

Alors sans miséricorde, sans pitié,

frappe-les avant de disparaître,

car sinon au fond de la misère

et de l’injustice tu vivras,

alors sans miséricorde, sans pitié,

qu’aucun d’entre eux ne demeure.

Le commandement dit « ne te suicide pas »,

mais par nécessité tu te suicides,

frappe-les avant qu’ils t’anéantissent,

c’est un crime que tu restes inerte,

désormais ne soyons plus malades

de notre inaction morale

comme de notre indolence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s