Pétition dénonçant la violation des droits humains des travailleuses du sexe

http://www.change.org/petitions/to-mr-lucas-papademos-prime-minister-of-greece-stop-the-forced-testing-and-outing-of-sex-workers

A l’attention de Monsieur Lucas Papademos, Premier Ministre de Grèce,

Monsieur,

Depuis fin avril 2012, les travailleurs du sexe en Grèce sont obligés d’être testés par le Centre pour le Contrôle et la Prévention des Maladies (KEEL)

Selon le journal Kathimerini, la police a mis en ligne les photos de 12 travailleuses du sexe sur leur site web www.hellenicpolice.gr. Celles qui ont été testées positives sont confrontées aux accusations d’un procureur pour « causer intentionnellement des dommages corporels graves », un crime.

Ces pratiques sont une violation des droits humains des travailleurs du sexe, leur droit à la liberté, à la vie privée et à la confidentialité de leur état de santé. Elles sont discriminatoires et en contradiction totale avec tous les traités internationaux et de l’UE que la Grèce a ratifié. Elles sont archaïques, car elles ne sont qu’une nouvelle version des Contagious Diseases Acts mises en œuvre pendant l’Angleterre victorienne.

Elles sont aussi totalement contre-productives en termes de prévention du VIH et à l’opposé de toutes les recommandations formulées dans la lutte contre le VIH.

Faire des travailleurs du sexe un bouc émissaire ne va pas empêcher de nouvelles contaminations, mais seulement aggraver la stigmatisation et les discriminations contre les travailleurs du sexe et les personnes vivant avec le VIH. Le dépistage obligatoire et l’outing des travailleurs du sexe vivant avec le VIH vont seulement contribuer à davantage de méfiance envers les institutions médicales et les travailleurs du sexe risquent d’éviter l’accès aux soins médicaux, alors qu’ils devraient plutôt être encouragés et respectés.  Si les travailleurs du sexe ignorent leur statut sérologique et évitent les services médicaux, ils ne seront pas en mesure d’accéder à des traitements qui peuvent améliorer leur santé et réduire le risque d’une nouvelle infection.

Le nouveau climat de paranoïa et de peur ne peut que dissuader les gens à se faire dépister et à révéler leur statut. Cela va forcer les travailleurs du sexe vivant avec le VIH à se cacher et à accepter des rapports sexuels non protégés pour éviter les soupçons, et cela va inciter les clients à demander des rapports sexuels non protégés pensant que les travailleurs du sexe sont testés pour leur sécurité.

Nous exigeons :

–          L’arrêt immédiat du dépistage obligatoire et des tests forcés

–          La non criminalisation et la non discrimination des travailleurs du sexe et personnes vivant avec le VIH

–           Le respect du droit à la vie privée

–          L’accès au dépistage gratuit, anonyme et sur la base du volontariat

–          Des campagnes publiques pour la prévention du VIH, ses modes de transmission, et contre la stigmatisation des travailleurs du sexe et des personnes vivant avec le VIH

–          La fin des coupes budgétaires gouvernementales sur les services et soins de santé, en particulier concernant la prévention du VIH, l’accès aux soins et aux traitements.

Les travailleurs du sexe ne sont pas le problème, mais font partie de la solution.

pour signer la pétition :

http://www.change.org/petitions/to-mr-lucas-papademos-prime-minister-of-greece-stop-the-forced-testing-and-outing-of-sex-workers

 

Une réflexion au sujet de « Pétition dénonçant la violation des droits humains des travailleuses du sexe »

  1. Ping : Stop à la mise au pilori de femmes séropositives en Grèce | initiative des étudiant-e-s et travailleurs-euses grec-que-s à paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s