Portugal : grève générale et manifestations contre l’austérité

C’est la première grève générale depuis le début de l’année. Les transports en commun étaient très perturbés jeudi dans les principales villes, en raison de la protestation contre les mesures d’austérité. De nombreux services publics devraient également être affectés. A Lisbonne, le métro et les navettes fluviales reliant les deux rives du Tage étaient totalement à l’arrêt et ne devraient pas fonctionner toute la journée de jeudi. Des services minimum devraient toutefois être assurés pour les trains et les services de bus de la capitale, ainsi que dans le métro de Porto, la deuxième ville du pays.

En revanche, le transport aérien devrait être peu affecté, les contrôleurs aériens n’ayant pas déposé de préavis de grève. Ana, le gestionnaire des aéroports portugais, demandait cependant aux passagers de vérifier si leur vol était maintenu avant de se rendre à l’aéroport.

Les principaux ports du pays devraient également être fortement touchés par ce mouvement. Par ailleurs, de nombreux services publics seront également concernés : écoles, hôpitaux, tribunaux, administrations, postes, biliothèques, musées ou les services de ramassage des ordures ménagères devraient tournerau ralenti.

« TENTATIVE MACHIAVÉLIQUE »

L’objectif de cette grève est de protester « contre les mesures d’austérité » mises en œuvre depuis l’an dernier par le gouvernement en échange d’une aide financière internationale de 78 milliards d’euros, explique Arménio Carlos, leader de la CGTP – première confédération syndicale du pays, qui a convoqué cette grève générale.

Elle vise également, selon lui, à s’opposer à « la déréglementation du marché du travail et le modèle des bas salaires (…) une tentative machiavélique de supprimerle droit du travail ».

Le gouvernement portugais, qui s’est engagé à réformer son économie auprès de ses créanciers internationaux (Union européenne, Fonds monétaire international et Banque centrale européenne), s’apprête à adopter une réforme du code du travail prévoyant notamment un assouplissement des horaires et des procédures de licenciement, ainsi que la suppression de jours fériés et de jours de congé.

Dans l’après-midi, des dizaines de rassemblements et manifestations étaient également prévus dans les principales villes.

SUSPENSION DÉFINITIVE DU PROJET DE TGV LISBONNE-MADRID

Le ministère de l’économie a annoncé jeudi qu’il allait « définitivement suspendre » le projet de construction du TGV, initialement prévu pour 2013, qui devait relierLisbonne à Madrid en moins de trois heures.

Le gouvernement de centre droit confirme ainsi sa décision de juin dernier, lors de sa prise de fonction, de suspendre le projet-phare du précédent gouvernement socialiste, au nom de la réduction de l’endettement public.

Cette annonce survient après que la Cour des comptes a estimé que le contrat accordé au consortium Elos en mai 2010 pour la construction du premier tronçon de TGV, qui devait traverser le Portugal d’ouest en est sur une distance de 167 kilomètres de Poceirao à Caia (à la frontière espagnole), ne respectait pas le cahier des charges.

Source: http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/03/22/portugal-greve-generale-et-manifestations-contre-l-austerite_1674057_3234.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s