Grèce/sondage: chute des partis au pouvoir, gauche et extrême droite en hausse, par AFP

Les deux principaux partis grecs, la Nouvelle Démocratie et le Pasok actuellement au gouvernement, rassemblent moins d’un tiers des intentions de vote (27%), sanctionnés pour la politique de rigueur conduite dans le pays, selon un sondage publié jeudi dans le journal Pontiki.
Le parti conservateur de la Nouvelle Démocratie arrive toujours en tête avec 17% des intentions de vote, soit 7 points de plus que son rival socialiste traditionnel du Pasok, promis à une lourde défaite deux ans après sa victoire aux élections législatives d’octobre 2009.
Le Pasok l’avait alors emporté avec près de 44% des voix, succédant à cinq ans de règne des conservateurs. Il est crédité aujourd’hui de 10% des intentions de vote.
En revanche, les partis de gauche – communistes (KKE), gauche radicale (Syriza) et le nouveau parti de la « Gauche démocratique »- mais aussi le parti néo-nazi de l’Aube dorée (Chrissi Avghi) récupèrent une partie du mécontentement des Grecs, selon ce sondage de l’institut Pulse RC effectué entre les 12 et 13 mars sur un échantillon de 1.212 personnes.
Le KKE et le Syriza sont crédités chacun de 9,5% des intentions de vote contre 7,5% et 4,6% respectivement en 2009, et la Gauche démocratique, scission du Syriza, de 8%, récupérant une partie des dissidents socialistes qui se sont opposés aux mesures de rigueur.
L’extrême droite du Laos, qui avait fait son entrée au parlement en 2009 avec 5,6% des suffrages, affiche une baisse de plus de 2% au profit du parti néo-nazi de l’Aube dorée, créditée de 3,5%, ce qui lui permettrait pour la première fois d’entrer au parlement, le seuil étant de 3%, selon la loi électorale.
Le Laos a été associé au gouvernement de coalition mis en place en novembre 2011 sous la direction de Lucas Papademos avant de s’en retirer en février.
Créé la semaine dernière par des dissidents de la droite n’ayant pas voté les mesures de rigueur, le nouveau parti des « Grecs indépendants », est crédité de 5% des suffrages alors que l’Alliance démocratique, créé par l’ex ministre des Affaires étrangères Dora Bakoyannis, dissidente également de la Nouvelle-Démocratie plafonne à 2% des intentions de vote.
L’abstention représente 15,5% et les indécis 9%, selon ce sondage effectué à moins de deux mois des élections législatives anticipées, prévues fin avril ou début mai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s