Non à la fermeture d’ERT ! Pour un audiovisuel public de qualité !

ert-1

Le gouvernement grec a annoncé hier la fermeture, en l’espace de moins de 12h, de l’organisme de l’audiovisuel public (ERT*) sous prétexte d’ « assainissement et de restructuration ». A l’aide des forces de police, toute émission a cessé avant minuit. Engageant une épreuve de force inédite, cette décision, appliquée par simple décret ministériel, entraine le licenciement direct de 2656 travailleurs et la suppression de presque 4000 postes au total. Inspirée par les consultants du Premier Ministre Antonis Samaras, la fermeture n’a été applaudi que par la Nouvelle Démocratie et l’Aube Dorée ! Tous les autres partis (SYRIZA, Grecs Indépendants et KKE de l’opposition, PASOK et DIMAR de la majorité) l’ont désapprouvée.

La fermeture survient au moment où les commissaires de la troïka sont à Athènes, alors que le gouvernement grec devrait remplir jusqu’à fin juin l’objectif assigné par les créanciers de la Grèce de supprimer 2000 emplois publics. L’épisode vient se rajouter à la longue liste du démantèlement progressif des services publics, en vertu des « plans de sauvetage » et des cures d’austérité auxquels sont soumis les peuples. Et pourtant, le mercredi 5 juin dans un rapport le FMI faisait son mea culpa en ce qui concerne le premier plan de sauvetage de la Grèce en 2010 et en remettant en cause l’efficacité même de la structure hybride de la troïka, aujourd’hui en charge de quatre plans de sauvetage dans la zone euro.

Même eux ne croient pas à leurs mesures ! Mais l’attaque en règle continue ! Contre les peuples, en suspendant toute légalité politique.

Cette mesure, avant d’être économique, se veut profondément anti-démocratique. ERT est un bien public, sa fermeture est une véritable atteinte à la liberté d’expression et à l’existence d’une information indépendante. « Toute modification de grande portée dans le système de médias publics ne devrait être décidée qu’après un débat ouvert et exhaustif au Parlement et non à travers un simple accord entre deux ministres », souligne dans son communiqué hier l’association de l’Union européenne de radio-télévision (UER).

L’assemblée générale des travailleurs d’ERT a décidé l’occupation du siège et des studios de l’organisme, ainsi que la poursuite du programme afin d’en informer la population. Ils appellent au soutien et à la solidarité. Des milliers de personnes ont afflué mardi soir autour du siège de la télévision publique, dans la banlieue nord d’Athènes, peu avant sa fermeture. Des rassemblements et manifestations s’organisent partout en Europe. Alors que la révolte en Turquie gronde encore, et la répression bat son plein, la meilleure arme des peuples est la solidarité.

Nous appelons à un rassemblement, le mercredi 12 juin, à 18h30 devant l’Ambassade Grecque à Paris, métro Kleber, 17 Rue Auguste Vacquerie, 75016, Paris.

Le coup d’État ne passera pas !

Pour le bien commun de l’information par un service public indépendant !

Solidarité avec les travailleurs licenciés !

 

* ERT comporte : – 5 chaines de télé : ET1, NET, ET3, ERT WORLD (satellite), ERT HD (numérique), – sept stations radio à Athènes : 1er, 2e, 3e, Kosmos, ERA Sport, Filia, 5e Programme (emission mondiale), – trois stations radio à Thessalonique : 95,8, 102 et 3e Programme, - 19 stations radios dans l’ensemble du pays, – trois ensembles musicaux : Orchestre Symphonique Nationale, Orchestre de Musique Contemporaine, Choral d’ERT, – un magazine papier : Radiotiléorasi, – un site web : www.ert.gr - les archives numériques d’ERT : archives.ert.gr.

About these ads

2 réflexions au sujet de « Non à la fermeture d’ERT ! Pour un audiovisuel public de qualité ! »

  1. On ne peut délocaliser la Culture, c’est la seule chose qui reflète l’âme d’un pays et peut donner de l’emploi et un regard sur le monde. Ce fait d’arme blanche qui fait sombrer un écran dans la nuit est insensé. La télévision grecque devrait plutôt créer un châine publique internationale.
    En attedant que devient l’outil de travail? Une télé libre en vue ?

  2. La télé, même si on peut discuter de ses programmes est un des rares lien qui relie les habitants des villes des campagnes et des îles. C’est l’outil qui fait savoir et connaitre que l’on est pas seul; les grecs ne sont ils pas suffisamment isolés ? Est ce que cela cache une nouvelle histoire de gros sous?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s